Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

 

 

 

 


mise en ligne: dimanche 15 juin 2008



Westland Whirlwind
Allied Wings N°4

Alex Crawford & Phil H. Listemann

 
   

 

 

Épuisé / Out of print

- Lire l’article en français

The fourth booklet of P.H. Listemann’s “Allied Wing” elucidates the development and service usage by the RAF of the (somewhat iconic) British WW2 fighter / fighter-bomber – the Westland Whirlwind.

Co-authored by Alex Crawford, the book of 54 pages covers the history of this aircraft – in sufficient detail to satisfy historians and modellers alike.

As with the other books of this series – an aircraft is described of which only a hundred plus were manufactured. Unlike the previous subjects (Spitfire XII, Marauder Mk. 1, Northrop BT-1) the Whirlwind does not fall into the category “immediate forerunner of” more successful – or numerous progeny. From the Whirlwind sprung the larger Welkin, of which only a handful were produced and which never saw combat. So of all of Westland’s inspired Chief Designer, W.E.W. Petter’s designs – it is the Whirlwind and Lysander which represent Yeovil’s major contribution to the RAF war effort ; though the four nose cannon armament was also employed (with devastating effect) by Beaufighters and Mosquitoes

The three-page introduction presents the design, and development of the two prototypes – produced to compete for AM specification F.37/35 which called for a superior fast cannon equipped day/night fighter – to cope with anticipated bomber formations attacking the UK from the continent. Handling and engine problems were evident – and as, between the first flight in 1938 to the introduction into service in June 1940, Rolls Royce stopped further work on the Peregrine engines with which the type was fitted – it was destined to be a one-off aeroplane for the RAF

Three operational squadrons (25, 137 and 263) flew the Whirlwind, though only 263 and 137 flew it in anger, 25 Squadron receiving a trio for unsuccessful trials as night fighters in May 1940. 263 Squadron flew the type from July 1940 through to December 1943. 137 Squadron from September 1941 up till June 1943. The twenty-six pages of Unit history describe the operations flown by 263 & 137 squadrons in great detail. For the first two years of service – the Whirlwind was employed as an offensive / escort fighter aircraft. The authors describe the operations flown by 263 and 137 Squadrons, intercepting lone German bombers, attacking shipping targets in the Channel and ground targets (trains – airfields) in Northern France and the Low Countries as well as escorting Blenheims, all of which, if not a major contribution to final allied victory – must be valued as typical of the many thousands of brave and costly missions flown by necessity in the years before D-Day which would lead to more decisive aerial-campaigns undertaken after 6 June 1944. In July 1942 the Whirlibomber became standard – bomb racks retro-fitted to the outer wings allowing two 250 lb or 500 lb bombs to be carried, henceforth the type was rather employed as a fighter-bomber, though interceptions of Luftwaffe fighter & bombers continued after this change of rôle.

Both Squadrons relinquished their Whirlwinds for Hawker Typhoons fighter-bombers – so their hard-gained experience with Whirlwinds was not a cul-de-sac. This reviewer advises readers to read the Units chapter with diligence – the amount of information contained therein – detailing missions, combats and losses deserves close study.

Eighteen pages cover the Operational Record of the Whirlwind : Lists provide the breakdown and total number of sorties flown by 137 & 263 Squadrons ; the units operational & non-operational which employed the Whirlwind ; the main aerodromes (with map) in the UK from which it flew ; the 22 Luftwaffe a/c claimed as destroyed or damaged by Whirlwind pilots ; the 55 a/c lost on operations – with serial, code if known, date & pilot ; the 34 a/c lost as a cause of accident, with similar details and the individual service lives of airframes from introduction to final fate. The final page is the Roll of Honour naming the 46 pilots who lost their lives flying the Westland Whirlwind (one should recall that only 114 examples entered service)

As we have now come to expect of the “Allied Wings” series – the edition is richly illustrated – presenting 50 b/w and one period colour photograph of both aircraft and pilots, as well as 10 fuselage profiles by Malcolm Laird displaying the main camouflage schemes carried.

One small oversight – though hardly within the booklet’s stated scope – is the failure to mention that P7048 survived the war and was flown by Westland as a company hack a/c, registered G-AGOI, until 1947.

This booklet is highly recommended – does justice to the subject and cost only 13 Euros

Graham Warrener


52 pages, 17 x 24,5 cm, softcover
around 50 photos, 8 profiles

- In English
- Allied Wings collection


Le quatrième numéro de la collection “Allied Wings” met en lumière le développement et l’emploi opérationnel du chasseur/chasseur-bombardier Whirlwind, quelque fois perçu comme étant un avion mythique. Ce livre, écrit par Alex Crawford et Ph. Listemann, relate l’histoire de cet avion en 54 pages, et contient suffisamment de détails pour satisfaire à la fois les historiens et les maquettistes.

Comme pour les précédents numéros (Spitfire XII, Marauder Mk. 1, Northrop BT-1), c’est un avion construit à un peu plus d’une centaine d’exemplaires qui est traité, mais cette fois, le Whirlwind ne tombe pas dans la catégorie des avions qui ont précédé des séries plus importantes ou qui ont connu un plus grand succès. En effet, seul le Welkin est dérivé du Whirlwind, mais quelques exemplaires seulement ont été construit et aucun n’a été utilisés au combat. Le Whirlwind, avec le Lysander, est l’une des principales contributions de Westland à l’effort de guerre de la RAF pendant le second conflit mondial. Tous deux d’ailleurs ont été dessinés par W.E.W.Petter.

En trois pages d’introduction, le genèse et le développement des deux prototypes construits pour répondre au cahier des charges F.37/35 sont présentées. Les différents problèmes rencontrés de maniabilité et de propulsion sont aussi mis à jour, ces derniers amenant finalement à l’arrêt de la production de l’avion de manière prématurée.

Trois escadrons opérationnels (25, 137 et 263) ont volé sur Whirlwind, bien que seuls, les deux derniers en opérations, puisque le 25 Squadron n’a reçu le Whirlwind qu’à titre expérimental en vue de l’utiliser comme chasseur de nuit en mai 1940. Le 263 a utilisé le Whirlwind de juillet 1940 à décembre 1943 et le 137 de septembre 1941 à juin 1943. Les 26 pages de l’historique décrivent les opérations menées par les 137 et 263 Squadron avec beaucoup de détails. Pendant les deux premières années, le Whirlwind a été utilisé comme chasseur d’escorte. Les auteurs décrivent les interceptions réalisées sur les bombardiers allemands, les attaques sur des embarcations navigant dans la Manche et sur des objectifs terrestres (train et aérodromes) du nord de la France et les Pays-Bas ainsi que les escortes de Blenheim. Si tout ceci n’a pas contribué de manière significative à l’effort de guerre allié, cela devrait cependant être vu comme typique de ce qui a dû être fait avant le débarquement, avec de nombreuses missions aussi périlleuses que nécessaires réalisées pour la cause alliée. Après juillet 1942, le Whirlwind devint un chasseur-bombardier, et même si ces missions devinrent prioritaires, ils n’en continuèrent pas moins d’intercepter les avions ennemis.

Les deux escadrons finirent pas troquer leurs Whirlwind par des Typhoon démontrant ainsi que leur expérience chèrement acquise sur Whirlwind n’avait pas été vaine. On pourra s’en rendre compte en lisant avec minutie le chapitre sur les unités où le nombre d’information contenu mérite une attention particulière.

Les 18 pages suivantes couvrent les annexes : le nombre total de sorties réalisées par les 137 et 263 Squadron, une carte montrant les différents terrains utilisés, les 22 revendications sur la Luftwaffe et les pertes opérationnelles (55) et par accident (34). La liste des pilotes tués sur Whirlwind vient clôturer ces annexes. Quarante-six noms y figurent, ce qui est a rapprocher des 114 exemplaires mis en service.

Comme nous pouvons maintenant nous y attendre avec cette collection, ce titre est richement illustré de 50 photos noir et blanc ainsi que d’une photo couleur d’époque, à la fois d’avions et de pilotes, complétées de dix profils couleur réalisés par Malcolm Laird illustrant les principaux camouflages et marques (certains inédits) portés par les Whirlwind.

Un seul petit regret, bien qu’un peu hors sujet, c’est d’avoir oublié de mentionné que le P7048 survit à la guerre et vola pour Westland comme avion de liaison sous l’immatriculation G-AOGI jusqu’en 1947.

Ce livre est à recommander, ce qui lui rendra justice au regard de son petit prix de 13 euros.

Graham Warrener


52 pages, 17 x 24,5 cm, couverture souple
environ 50 photos, 8 profils

- En anglais
- Collection Allied Wings


 

Références:

Westland Whirlwind
Allied Wings N°4
Alex Crawford & Phil H. Listemann

Phil Listemann Publisher

ISBN 978-2952638180
épuisé/out of print
13 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Philedition


Autres ouvrages du même éditeur
- Air Crash 1990-1999
- AirCrash 1975
- AirCrash 2000-2009
- Boeing Fortress Mk.I
- Boulton Paul Defiant (part 1)
- Curtiss F11C/BFC & BF2C
- Grumman FF
- Grumman SF
- Hawker Fury [Part 1]
- Martin Marauder Mk.I
- No. 133 (Eagle) Squadron 1941-1942
- No. 137 Squadron 1941-1945
- No. 146 Squadron 1941-1945
- No. 441 (RCAF) Squadron 1944-1945
- No. 452 (RAAF) Squadron 1941-1945
- Northrop BT-1
- N°. 121 (Eagle) Squadron 1940-1942
- N°. 71 (Eagle) Squadron 1940-1942
- N°.310 (Czechoslovak) Squadron
- N°.312 (Czechoslovak) Squadron
- N°.453 (R.A.A.F.) Squadron
- N°.457 (RAAF) Squadron 1941-1945
- N°.485 (N.Z.) Squadron 1941-1945
- N°.501 Squadron 1939-1945
- N°128 Squadron 1941-1945
- N°131 (County of Kent) Squadron 1941-1945
- N°168 Squadron 1942-1945
- N°309 (Polish) Squadron 1940-1947
- N°443 (RCAF) Squadron 1944-1946
- Short Singapore III
- Spitfire Mk.V in the Far East
- Spitfire Mk.VI
- Supermarine Spitfire F.24
- Supermarine Spitfire Mk.XII
- The Curtiss SB2C in French service
- The Dauntless in RNZAF service
- The North American B-25 in RAAF service
- Thunderbolt Mk.I.
- USN Aircraft 1922-1962 [1]
- USN Aircraft 1922-1962 [2]

Autres ouvrages de A. Crawford
- Gloster Gladiator Vol. 1
- Gloster Gladiator vol. 2
- Hawker Fury [Part 1]
- Hawker Hart family
- Shipbuster

Autres ouvrages de Ph. Listemann
- Boeing Fortress Mk.I
- Boulton Paul Defiant (part 1)
- Curtiss F11C/BFC & BF2C
- Grumman FF
- Grumman SF
- Hawker Fury [Part 1]
- Martin Marauder Mk.I
- No. 133 (Eagle) Squadron 1941-1942
- No. 146 Squadron 1941-1945
- No. 441 (RCAF) Squadron 1944-1945
- No. 452 (RAAF) Squadron 1941-1945
- Northrop BT-1
- N°. 121 (Eagle) Squadron 1940-1942
- N°.310 (Czechoslovak) Squadron
- N°.312 (Czechoslovak) Squadron
- N°.457 (RAAF) Squadron 1941-1945
- N°.485 (N.Z.) Squadron 1941-1945
- N°.501 Squadron 1939-1945
- N°.71 (Eagle) Squadron 1940-1942
- N°128 Squadron 1941-1945
- N°131 (County of Kent) Squadron 1941-1945
- N°168 Squadron 1942-1945
- N°309 (Polish) Squadron 1940-1947
- N°443 (RCAF) Squadron 1944-1946
- Spitfire Mk.VI
- Supermarine Spitfire F.24
- Supermarine Spitfire Mk.XII
- Supermarine Spitfire
Mk VI à IX et Mk XVI
Tome 2

- Supermarine Spitfire
MkI - MkII - MkV
Tome I

- The Dauntless in RNZAF service
- Thunderbolt Mk.I.

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3218 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001