Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

 Notre partenaire :

Livreaero.fr


mise en ligne: lundi 11 mai 2009



Les dirigeables de la Marine française
(1915-1937)

Robert Feuilloy

 
   

 

 

« Les dirigeables ? » dites-vous.
Les livres qui leur sont consacrés sont à peine plus nombreux que la poignée de ces aéronefs évoluant de nos jours en Europe. Pourquoi parler de ces grands absents des musées, où leur taille ne permet de les évoquer qu’au travers de témoignages indirects ou très parcellaires ?

Parce qu’en ce domaine, même si au début de la Première Guerre mondiale elle dut emboîter très vite le pas à une Grande-Bretagne plus clairvoyante sur le plan militaire, la France fut pionnière. Très vite cette spécialité se développa et culmina en 1918, en ce qui concerne la Marine, avec 45 dirigeables (sur les 74 au total qu’elle mit en service) et 2 600 hommes affectés à leur service. Fournissant et accueillant finalement Américains, Belges… et même Japonais après guerre, cette branche de la Marine engagea un rapide déclin une fois la paix revenue, avant une veille relativement active de deux décennies.

Cet ouvrage, véritable somme sur le sujet, présente deux lectures : l’une "horizontale" si l’on considère les différentes plates-formes avec leur spécificités (telle leur fréquentation par les troupes US à la fin de la Seconde Guerre mondiale) ; l’autre "verticale" puisque retraçant une à une la vie de chacun des aéronefs, y compris ceux qui ne furent pas pris en compte par la Marine, mais sur lesquels volèrent son personnel.

Et si la troisième partie consacrée aux hommes et à leur instruction est relativement réduite, c’est que tout au long de l’ouvrage, on en a déjà beaucoup appris par l’impressionnante galerie de clichés. Pourtant, les 222 brevetés pilotes (dont 177 marins) y ont une biographie sommaire, où l’on constate que plusieurs finirent amiraux, preuve que cette arme n’était pas une impasse et qu’elle était servie par des hommes de grande valeur.

Certes il n’est pas question d’envolées lyriques sur des loopings ou des scores à rallonge, mais l’ouvrage sait souligner l’action discrète et déterminée de ces machines aux caractéristiques sans commune mesure avec les avions de l’époque, au moins dans un premier temps. Il manque juste un paragraphe sur la vision stratégique des états-majors et des politiques du temps de paix pour éclaircir l’abandon de cette arme, certes coûteuse, mais sans égale même durant la Seconde Guerre mondiale pour toute nation aux vastes possessions maritimes (les USA ne dissoudront leurs unités qu’en 1962 !)

On ne peut que rester impressionné par l’ampleur, la richesse et la minutie (*) de la tâche. Une fois de plus, l’ARDHAN produit un livre qui va faire date et devrait susciter bien des curiosités, car un gros effort de rédaction a été entrepris pour gommer l’aspect essentiellement inventaire de cette histoire que l’on aurait tort de vouloir ignorer.

François Ribally

(*) L’association nous a fait part du fait qu’un erratum sera joint très prochainement aux prochaines commandes et sera disponible par courriel aux premiers lecteurs déjà servis.


496 pages, 21 x 29,7 cm
700 photographies noir & blanc, cahier couleur 24 pages
Relié cousu, couverture rigide

L’auteur :
Robert FeuilloyRobert Feuilloy entre à l’École navale en 1964. Il est breveté pilote de chasse à Tours en 1969 puis sert dans l’Aviation embarquée jusqu’en 1982. D’abord en flottille de Crusader, sur les porte-avions Clemenceau et Foch, puis en échange dans l’US Navy en 1975-1977, où il effectue deux campagnes au sein de la VIème flotte sur le porte-avions John F. Kennedy, comme pilote de Corsair II.
Officier en second de la 12F Crusader en 1977-1978, puis second et commandant de la 11F Super-Étendard de 1978 à 1982. Stagiaire à l’École supérieure de Guerre navale en 1982-1984, il est chargé à l’été 1983 de former du personnel irakien sur Super-Étendard. Puis il est chef du groupement Opérations du Foch en 1984-1987, avant de commander l’aviso-escorteur Protet, en océan Indien et dans le golfe Persique en 1987-1988, en pleine guerre Iran-Irak. Chargé à l’état-major de la Marine du programme du porte-avions Charles de Gaulle, il quitte le service en 1989, comme Capitaine de vaisseau et entame une seconde carrière dans l’industrie de défense, brièvement chez Électronique Serge Dassault, puis depuis 1990 chez Sagem.

Il est secrétaire général de l’ARDHAN depuis sa création en 1991 et membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace. Il est coauteur de L’Aviation maritime française pendant la Grande Guerre, et de l’Aéronautique navale en Indochine (1927-1956) , édités par l’ARDHAN en 1999 et 2007

Communiqué de l’éditeur


 

Références:

Les dirigeables de la Marine française
(1915-1937)
Robert Feuilloy

ARDHAN

ISBN 978-2-913344-14-3

40 €






Thématique


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- ARDHAN


Autres ouvrages du même éditeur
- Ailes Françaises en Amérique du Nord
- D’une guerre à l’autre dans l’aviation maritime
- De l’aviation maritime à Air France
- Des Ailes, des raquettes et du ciel
- Enfer au paradis
- Engagement de l’aviation embarquée en Indochine
(1947-1954)

- Haute et claire !
- Histoire des hélicoptères de l’Aéronautique navale
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aviation Maritime
- L’Aéronautique navale au Centre d’Expérimentations du Pacifique
- L’Aéronautique Navale en Algérie
- L’Aéronautique Navale en Corse (1914-1993)
- L’Aéronautique Navale en Indochine
- L’Aéronautique Navale Française au Royaume-Uni
- L’Aéronautique Navale Française aux États-Unis
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- L’escadrille 5B2 au Maroc
- L’hydravion Nord 1402 Noroît
- La base d’Aéronautique Navale de Port-Lyautey
- La base-école de Khouribga
- La Flottille 2F en Afrique (1940-1953)
- La Flottille 4F
- Le Super Frelon SA321
Une épopée de 45 ans dans l’Aéronautique navale

- Les Aéronefs de l’Aviation Maritime
- Mémorial de l’Aéronautique Navale (1910 -2010)
- Pilote d’hydravion malgré tout !
- Pilote de chasse et officier d’appontage

Autres ouvrages de R. Feuilloy
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aéronautique Navale en Indochine
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- Le porte-avions Charles de Gaulle - Tome 1

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3239 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001