Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

Notre librairie

partenaire


Rechercher sur ce site

mise en ligne: samedi 11 septembre 2021



Dieux des stades et du ciel
Géo et Jacques André
des J.O. de1908 à 1948
aux guerres 14-18 et 39-45

René et Maryvonne Gaudart

 
   

 

 

Maryvonne et René Gaudart ont publié aux éditions JPO le livre Pilotes du Normandie-Niemen, journal de Roger Penverne dans l’Armée rouge en 2016, d’après les carnets laissés par leur oncle, qui était l’ailier et l’ami de Jacques André. C’est donc via cette parenté qu’ils ont été conduits à rédiger cette double biographie, celle du père Georges dit Géo, et celle du fils Jacques. Outre la filiation, ils avaient en commun d’être des athlètes et des aviateurs. On peut raisonnablement indiquer que Géo André fut plus un athlète qu’un aviateur, et Jacques plus un aviateur qu’un athlète, y compris et surtout en terme de palmarès et donc de reconnaissance publique.

Nous sommes ici en présence d’un imposant volume de 388 pages, avec un récit logiquement chronologique et qui commence par la carrière sportive de Géo André, ses études techniques qui l’amèneront au pilotage des aéroplanes, son engagement dans la Première Guerre mondiale au cours de laquelle il est rapidement capturé, sa captivité en Allemagne, son évasion et son retour en France, son transfert dans l’aviation militaire, puis l’Entre-deux-guerres, ses compétitions sportives et son fabuleux palmarès, la suite de sa riche carrière professionnelle, jusqu’à son décès, les armes à la main en 1943 devant Tunis. Une deuxième partie est évidemment consacrée au fils, dont le parcours sportif est plus court, et la vie de pilote de chasse plus dense, culminant avec son passage au Normandie-Niemen, dont il devient l’un des as. Il est l’un des quatre pilotes du régiment à accéder au glorieux titre de "Héros de l’Union Soviétique".

Malheureusement, le récit biographique est constamment dilué dans des informations connexes, transformant souvent l’exercice en un véritable almanach des sports, avec une pléthore de résultats de compétitions sportives qui finit par lasser. De nombreux éléments sont répétés, les auteurs tentant absolument de convaincre leurs lecteurs, mais les arguments sont souvent identiques, simplement exprimés autrement, parfois sans aucun vrai fondement. Ainsi, la biographie vire souvent à l’hagiographie.

Certaines phrases montrent beaucoup de candeur : « Il n’existe aucune véritable biographie, ni sur Géo André, ni sur Jacques André. Seulement les courts textes suivants, essentiellement sur Internet : […] Wikipédia […] page 383 ». Cela devrait justement être l’intérêt de ce livre que de pallier cette absence. On peut trouver étrange dans une biographie que les auteurs s’interrogent sur l’affectation du pilote en 1918 « Entre les deux, a-t-il fait deux mois d’entraînement ou est-il passé en unité combattante ? » (page 91).

Si par endroits on est noyé de résultats sportifs, on ignore tout de la vie des sujets en dehors des stades. On apprend que Géo André est marié seulement quand son épouse décède ! Quand s’est-il marié ? Où réside-t-il ? Qui sont ses amis ? Concernant Jacques, là encore les auteurs se sont essentiellement basés sur des sources publiées, dont certains passages semblent avoir été recopiés à l’identique. Aucune tentative d’analyse critique de son palmarès n’est tentée. Elle n’aurait en rien terni l’aura de cet As.

Des illustrations en noir & blanc, peu nombreuses au regard de la pagination, complètent les biographies, mais là encore, peu de photos intimes de cette famille, ce qui aurait été plus intéressant que des clichés passe-partout du front de l’Est. On évoque des statues de Géo André, mais on n’en voit aucune photographie, par exemple. Les photos sont disséminées dans le corps du texte, parfois en décalage, et donc ne peuvent pas toutes être mises en valeur par une impression sur un papier de qualité.

Si elle avait été plus resserrée sur les deux sujets étudiés, et davantage creusée au niveau des détails, cette double biographie aurait constitué un apport indéniable à toute bibliothèque consacrée aux aviateurs et ou des sportifs du XXe siècle.

Jocelyn Leclercq


388 pages, 15,3 x 24 cm, couverture souple
0,600 kg


 

Références:

Dieux des stades et du ciel
Géo et Jacques André
des J.O. de1908 à 1948
aux guerres 14-18 et 39-45

René et Maryvonne Gaudart

Éditions JPO

ISBN 9782373011616

24,35 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- JPO


Autres ouvrages du même éditeur
- Algérie, d’amour et de guerre
- Apprendre à maîtriser un avion à train classique
- Article 13
- Au début étaient les mécaniciens
- Au service de l’espoir
- Aviateurs d’exception
- Aviatrices en guerre
- Carnets de sol
- Catalina
- Cauchemar en Afghanistan
- Commandos du ciel
- Comment devenir un bon pilote
- De l’Alaska à l’Oural
- Debriefing de crash
- Décrochage
- Dernier survol
- Derniers virages
- Dragon
- Eject ! Eject ! Eject !
- En vol sous le rideau de fer
- Erreurs de pilotage 10
- Erreurs de pilotage 11
- Erreurs de pilotage 12
- Erreurs de pilotage 13
- Erreurs de pilotage 14
- Erreurs de pilotage 15
- Erreurs de pilotage 8
- Erreurs de pilotage 9
- Femme pilote de l’armée de l’air
- Femmes dans un ciel de guerre [1]
- Femmes dans un ciel de guerre [2]
- Formation au PPL et au LAPL
- Fox India Yankee
- Hell’s Angels
- Hermès
- Ingénieur
Fier de l’être

- Jokair
- L’aviateur perdu
- L’avion tueur d’orages
- L’enfer dans les cieux
- La guerre de Jo
- La question du Sphinx
- La Terre se lève
- Le combat de chasse de grand-papa
- Le pilotage des hélicoptères
- Le pilote et l’otage
- Leader de la Patrouille de France
- Les essais en vol de l’Airbus A380
- Les faces cachées de la Lune
- Les folies de l’escadrille
- Les héros de Bagdad [1]
- Les héros de Bagdad [2]
- Les hommes de Concorde
- Les miraculés du ciel
3e édition

- Les secrets de Roissy
- Les tribulations d’un pilote privé à travers le monde
- Marin & pilote
- Mes ailes
- Métiers de l’aéronautique
- N’ayez plus peur de l’avion
- Objectif sécurité
- Panne au-dessus de l’Atlantique
- Pilote Air France
une passion

- Pilote de chasse
- Pilote de Concorde
- Pilote de Crusader
- Pilote de MiG 21
- Pilotes du Normandie-Niemen
- Pilotes en guerre 1
- Pilotes en guerre 2
- Pilotes en guerre 3
- Pilotes en guerre 4
- Planeurs de combat
- Préparer et réussir le test en vol du PPL(A)
- Radio Cockpit
- Sauvetage en mer
- Spaceship
- Spacewalker, sorties dans l’espace
- Tête brûlée
- Top Gun
- Tout savoir sur les drones
- Trois éjections
- Un As aux ailes brisées
- Une vie d’astronaute
- Vécu entre ciel et terre
- Voler dans les Alpes
- Voler en 3e niveau
- Voyager sans peur

Autres ouvrages de R. et M. Gaudart
- Pilotes du Normandie-Niemen

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 4277 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini
Rédacteur en chef : Frédéric Marsaly
Responsable département périodiques : Laurent Rastel

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, R. Françon, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy

D. Liron, Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001