Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

 

 

 

 


mise en ligne: dimanche 29 juillet 2012



La France en avion
Les 30 plus belles balades aériennes



 
   

 

 

Vous connaissez tous, je pense, le principe des Guide Vert Michelin, Guides du Routard et, en dehors du monde de l’aviation, ceux du Petit Futé. Rappelons que ces derniers ont été créés en 1976 par trois étudiants de HEC en s’inspirant du Petit Paumé lyonnais de huit an leur aîné. Il s’agissait au départ de répertorier, dans une grande ville, les bonnes adresses et les bons plans, et ces guides s’adressaient essentiellement aux étudiants.

En aviation, on peut dater le premier Guide du voyageur aérien de 1930, avec celui qu’avait fait paraître les éditions Michelin. On trouve régulièrement dans la presse aéronautique des suggestions de restaurants, hôtels et visites dans les articles commentant un voyage aérien, ou présentant une plate-forme et ses environs. La revue Aviasport s’en était fait une spécialité il y a trente ou quarante ans.

C’est donc une excellente idée qu’a eue l’éditeur du Petit Futé que d’essayer d’en refaire un guide actuel, en collaboration avec la Fédération Française Aéronautique. Ce livret nous présente ainsi Les 30 plus belles balades aériennes. On peut toujours discuter de ce sous-titre au superlatif mais il est vrai que la liste de celles présentée ne doit pas être loin de ce qu’on peut voir de mieux en France (Falaises d’Étretat, châteaux de la Loire, etc.). La modestie d’un 30 des plus belles balades aériennes aurait cependant été appréciable, si comme moi vous vous méfiez de ce type de présentation.

Avant de rentrer dans le détail de ce qui nous est suggéré, arrêtons-nous rapidement sur la forme : pour apprécier votre lecture, il faut que votre niveau de tolérance aux pages publicitaires soit assez élevé, mais on comprend que pour garder le prix de l’ouvrage assez bas, c’était nécessaire. Il faut également que votre acuité visuelle ne soit pas trop basse car, rançon de la gloire, tout est écrit en bien petits caractères pour garder un format d’édition assez compact.

Pour ce qui est du contenu, j’aurais bien entendu du mal à vérifier pour vous si les renseignements sont pertinents pour toutes les balades présentées. Cela semble toutefois assez intéressant en général. Du coup, j’ai essayé « d’éplucher » un peu certains de ces coins à survoler, bien entendu là où je connais le mieux.

Prenons donc Les Alpes et la Vallée du Rhône et Aux portes de la Suisse. Comme tous les autres chapitres, ils respectent la forme :
- un descriptif touristique régional
- mention de certains aéro-clubs du secteur et des aérodromes sur lesquels ils sont basés
- quelques curiosités à voir
- une sélection de restaurants et d’hôtels selon le principe éditorial de l’éditeur

Pour ce qui est du premier point, c’est avec un grand sourire que j’ai commencé à lire celui concernant les Alpes et la Vallée du Rhône : «  La Grande Casse, plus haut sommet de Savoie à 3.855m/12.500 pieds d’altitude (attention à l ’époxy !) ». On en déduit que c’est dangereux si vous pilotez un appareil en matériaux synthétiques et que vous avez un doute sur la qualité de la résine utilisée et sa tenue en altitude, ou plus probablement que l’auteur a voulu parler d’« hypoxie ». Ce qui est plus grave, c’est que tant qu’à inciter les pilotes à venir flirter avec cette montagne, un petit rappel aurait été nécessaire, insistant sur le fait qu’elle se situe dans le parc national de la Vanoise, où la hauteur de survol réglementaire est de 1000m/3000’, se balader en avion n’empêchant pas de faire les choses sérieusement.

Le reste du chapitre est presque un inventaire à la Prévert d’un tas de choses à voir dans ce secteur du grand Sud-Est, trop vaste pour savoir réellement ce qu’on va vouloir survoler. Il aurait mieux valu se restreindre à une promenade plus limitée, mais alors vraiment la détailler ?

J’ai voulu vérifier dans le chapitre Aux portes de la Suisse. Comme la zone est plus petite, on ne retrouve heureusement pas la même avalanche d’idées qui empêche de choisir sereinement. Au passage, encore un petit abus de superlatif : même si c’est vrai qu’il est grand, le Lac Léman n’est pas «  le plus grand lac d’Europe » (dépassé par les lacs russe Ladoga et Onega, et le lac suédois Vänerm), à la limite il est le plus grand d’Europe-occidentale-du-sud...

Pour ce qui est du choix des aéro-clubs, on ne sait pas quel critère a servi à son établissement, c’est dommage. Mais ce n’est pas grave, car l’annuaire complet des clubs français est présenté en fin d’ouvrage.

Pour les "curiosités à voir", on n’en trouve qu’une poignée, en contraste pour les Alpes et la Vallée du Rhône avec l’avalanche citée dans le texte introductif.

Enfin, pour ce qui est de la restauration et de l’hébergement, il semblerait que c’est en demandant dans les aéro-clubs que les rédacteurs de l’ouvrage ont pu établir leur sélection.

L’ouvrage nous présente également des pages pratiques « FFA » : comment passer son brevet, la préparation du vol... et un index des noms.

Au-delà de son rôle de support de préparation de voyage aéronautique, ce petit guide est donc surtout une initiation à la rêverie aérienne, et un portail ouvert sur une infinité de découvertes à faire. À ce titre, il répond bien au rôle qui lui avait été assigné. À compléter bien sûr par une solide documentation aéronautique pour la partie vol, et certainement par pas mal d’autres informations touristiques qu’il vous aura poussé à rechercher.

Jean-Noël Violette


12 x 20,5 cm, relié


 

Références:

La France en avion
Les 30 plus belles balades aériennes

Éditions Petit Futé

12,95 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Petit Futé - Déclics


Autres ouvrages du même éditeur
- Au-dessus de la France en DC3
- Transall C-160
- Voltigeurs !

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3218 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001