Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


 

Vous êtes ici : Magazines Ciel de Guerre

mise en ligne: mardi 12 février 2013



Ciel de Guerre N° 22 décembre 2012
Brésiliens en guerre
L’aviation brésilienne durant la Seconde Guerre mondiale

Santiago Rivas

 
Liens de ce magazine

Les archives du magazine :
Ciel de Guerre


Rechercher sur ce site:
   

Le Brésil fut le premier pays d’Amérique Latine à prendre une part active à la Seconde Guerre mondiale. Si la force expéditionnaire en Italie, qui comprenait notamment le 1° Grupo de Aviaçào de Caca (doté de Republic P-47D Thunderbolt) est très connue en revanche la lutte contre les sous-marins de l’Axe menées depuis ses côtes l’est beaucoup moins.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le Brésil reste neutre commerçant aussi bien avec les Alliés qu’avec les puissances de l’Axe alors que la dictature du président Getùlio Vargas semble plutôt pencher en faveur de l’Allemagne et de l’Italie. Les difficultés à poursuivre les exportations vers les pays de l’Axe (le Brésil est à cette époque économiquement dépendant des revenus de ses exportations de matières premières) et la pression diplomatique croissante des États-Unis pour que le Brésil et d’autres pays sud-américains rejoignent le camp allié vont faire évoluer l’attitude du Brésil. Ce retournement est confirmé lors d’une réunion des plus hautes autorités de l’état avec les ambassadeurs en poste à Rio de Janeiro, le 28 janvier 1942.

A partir de là les navires brésiliens deviennent la cible d’attaques des sous-marins allemands et italiens. Durant les mois qui suivent, 34 navires brésiliens sont torpillés le long des côtes du pays, provoquant des centaines de morts (469 marins et 503 passagers périssent). La Força Aérea Brasileira et la Marine de Guerre ripostent en se lançant à la chasse des U-Boot et des sous-marins italiens. Ces torpillages provoquent également un vif émoi de l’opinion publique. C’est ainsi que de fil en aiguille le Brésil décrète finalement l’état de belligérance le 22 août, puis l’état de guerre contre l’Allemagne et l’Italie le 31 août 1942.

Vous trouverez ici une étude complète de la guerre aérienne menée par le Brésil durant la Seconde Guerre mondiale aussi bien le long de ses côtes contre les sous-marins ennemis, qu’aux côtés des alliés avec notamment la force expéditionnaire envoyée en Italie.

Extrait de l’éditorial de José Fernandez

- 1re partie - Le chemin vers la guerre
Chapitre 1 : L’aviation militaire brésilienne vers 1941
Chapitre 2 : La Força Aérea Brasileira
Chapitre 3 : Le Brésil entre dans la Seconde Guerre Mondiale

- 2e partie - Les opérations sur le littoral brésilien
Chapitre 4 : Rééquipement et premières opérations anti-sous-marines
Chapitre 5 : La destruction de l’U-199
Chapitre 6 : Opérations le long du littoral jusqu’à la fin de la guerre

- 3e partie - Les opérations en Italie
Chapitre 7 : La 1º ELO
Chapitre 8 : Le 1º Grupo de Aviação de Caça
Chapitre 9 : Tarquinia
Chapitre 10 : Pise
Chapitre 11 : L’offensive de printemps
Chapitre 12 : Retour glorieux


Traduit de l’espagnol par Patrick Laureau

Les Dossiers de Ciel de Guerre

Ciel de Guerre N° 22

Avec l’aimable autorisation de © Artipresse

Ciel de Guerre N° 22

Avec l’aimable autorisation de © Artipresse

Ciel de Guerre N° 22

Avec l’aimable autorisation de © Artipresse

Ciel de Guerre N° 22

Avec l’aimable autorisation de © Artipresse


 

Références:

Ciel de Guerre N° 22 décembre 2012
Brésiliens en guerre
L’aviation brésilienne durant la Seconde Guerre mondiale
Santiago Rivas

14 €

Trimestriel

Coordonnées de l’éditeur

 





À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3388 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001