Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: dimanche 12 mars 2017



Verdun, la guerre aérienne

Collectif

 
   

 

 

Depuis un siècle de commémorations de la bataille de Verdun, il est bien difficile d’expliquer quelle fut exactement le rôle pourtant essentiel de l’aéronautique dans les combats, au-delà de l’image quasi légendaire de Navarre et de ses compagnons, comme si seul le récit de leurs duels avec les pilotes allemands, gardant un prétendu semblant d’humanité, pouvait servir de repoussoir au carnage qui se déroulait sous les ailes. Comment opposer les 200 équipages tués en combat aérien aux plusieurs centaines de milliers de disparus dans la boue des tranchées, chiffre dérisoire mais qui cache la proportion de victimes la plus importante parmi les différentes catégories de combattants, dont ce qui peut souvent passer pour un sacrifice fut déterminant pour donner des yeux à l’artillerie française tout en aveuglant celle de l’ennemi !
C’est à cette tâche compliquée que s’est attaché le Musée de l’Air et l’Espace, avec une trop courte exposition pendant l’hiver 2016-2017, mais aussi avec ce remarquable ouvrage publié sous la direction de deux conservateurs du musée, Clémence Raynaud et Gilles Aubagnac, à nous devions déjà l’ouvrage qui avait accompagné l’exposition La Grande Guerre des aviateurs organisée deux ans plus tôt.

Avec une douzaine d’autres historiens, ils ont tenté de replacer cette partie aérienne mal connue des combats dans le contexte stratégique et industriel de l’époque, dans le cadre de la "mémorialisation" de cette bataille jusque dans les manuels scolaires, mais aussi dans le travail des historiens. La violence de l’engagement des moyens aériens conduisit bien sûr l’état-major français à reconsidérer ses options stratégiques et tactiques, comme elle bouscula bien des certitudes au sein des services techniques et industriels de l’arrière, on lira à ce sujet la contribution d’Eric Lahille qui vient faire la part entre la réalité et ce dont les responsables voulurent bien par la suite se rappeler…

Difficile de résumer en quelques lignes les diverses interventions, répétons encore une fois que cet ensemble constitue une très bonne addition à la bibliographie trop restreinte de la part aéronautique de la Grande Guerre, en déplorant qu’aucun travail majeur sur le sujet n’ait vu le jour depuis quatre ans que les commémorations du conflit ont été lancée… La seule petite réserve que nous pourrions émettre concerne certaines répétitions dans la présentation du contexte de chaque article. Si Jan Behrendt contribue à l’ouvrage en ébauchant une étude du point de vue allemand, comment ne peut-on pas, 100 ans après le conflit et plus de 50 ans après la construction de l’Europe, disposer d’un ouvrage comme celui-ci où les contributions allemandes et françaises seraient à parité ?

Au risque une fois de plus de déborder de la simple recension, notons que le travail des deux conservateurs nous donne à imaginer ce que pourrait être la production éditoriale d’un musée de l’Air et l’Espace disposant d’un véritable centre de recherches, à l’instar de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne…

Pierre-François Mary


216 pages, 20 x 27 cm, couverture semi-rigide avec rabats
0,935 kg

- Sous la direction de Gilles Aubagnac et Clémence Raynaud


- Un article de Frédéric Marsaly sur l’exposition organisée par le Musée de l’Air et de l’Espace


Verdun, la guerre aérienne

Avec l’aimable autorisation des © Éditions Pierre de Taillac

Verdun, la guerre aérienne

Avec l’aimable autorisation des © Éditions Pierre de Taillac

Verdun, la guerre aérienne

Avec l’aimable autorisation des © Éditions Pierre de Taillac

Verdun, la guerre aérienne

Avec l’aimable autorisation des © Éditions Pierre de Taillac


 

Références:

Verdun, la guerre aérienne

Collectif

Éditions Pierre de Taillac

ISBN 978-2-36445-084-4

29,90 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Pierre de Taillac


Autres ouvrages du même éditeur
- Du Bataillon de choc au Mirage
- L’armée au féminin
- La véritable histoire de Rintintin
- Les commandos parachutistes de l’Air
- Les gendarmes du ciel
- Pearl Harbor

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3410 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001