Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


Vous êtes ici : Aviation légère

mise en ligne: mardi 9 mai 2017



Des ronds sous les cumulus
70 ans de vol à voile en Essonne
de La Ferté-Alais à Buno-Bonnevaux

Collectif

 
   

 

 

La première impression, en prenant en main ce volumineux pavé de 306 pages au format A4, c’est celle de l’abondance. La masse est imposante, presque 1,5kg, la couverture cartonnée épaisse en impose, et le livre regorge de photos couleur ainsi que noir et blanc avec, excepté peut-être un rendu un peu foncé de celles en noir et blanc et une taille parfois bien petite, une excellente qualité d’impression.

C’est qu’il s’agit de fêter avec cet ouvrage 50 ans de vol à voile à Buno-Bonnevaux, et même 70 ans en Essone, puisque cela commence par l’aventure de La Ferté-Alais. La coordination et une bonne partie des textes sont l’œuvre de Jean Reymond et de François Besse, mais on trouve aussi de nombreux récits et anecdotes contés par d’autres pilotes, simples amateurs comme grands champions.

Le contenu lui-même se présente plutôt comme une encyclopédie, et le fil rouge de la trame historique disparaît vite sous ces nombreux témoignages, ou incrustations de pages ou d’encarts sur les personnages, les machines ou de petits sujets complémentaires.

Attardons-nous néanmoins sur cette chronologie, en essayant de ne pas en perdre le fil dans une telle profusion d’informations. La première partie, qui concerne les origines à la Ferté-Allais, puis l’exode vers cette Terre promise que sera finalement Buno-Bonnevaux, est assez remarquable, car sachant mêler dans une grande saga les vols, le matériel, les acteurs et actrices, l’histoire d’un aérodrome, les performances réalisées et le dévouement de ses dirigeants. La seconde, axée sur Buno à partir de 1967, donne a contrario une étrange impression d’aridité, malgré la somme d’informations techniques, financières et administratives exposées. On en trouve finalement l’explication à l’aube des années 2000, page 250 : on nous explique que le texte est surtout composé des comptes-rendus des assemblées générales et des conseils d’administration. Cela explique cette rédaction plutôt digne d’un technicien ou d’un comptable que d’un auteur, et ces nombreux éléments qui ne semblent pas d’une grande pertinence, et dont on aurait pu alléger la rédaction : le prix de vente ou d’achat des machines, les appareils qu’on a failli acheter et à qui, le prix d’un stage, celui de l’heure de vol ou d’un remorqué (en absence d’une échelle de comparaison avec le coût de la vie actuel), les notes à obtenir pour réussir l’examen d’initiateur, les critères internes d’utilisation du RF-10 (nombre d’heures de vol...), les petits conflits financiers, les clients potentiels pour les ventes de planeurs, le suivi de la trésorerie, le prix des petites réparations, le changement de fournisseurs des contrats pétroliers, etc.

C’est dommage, car alors que Buno est connu pour l’excellence de ses résultats en circuit, ceux-ci ne sont plus donnés, après avoir quitté La Ferté, que par leur total annuel. Ils ne sont ni racontés, ni commentés. C’est ainsi que la célèbre année 1976, celle d’une sècheresse qui rendit excellentes les conditions aérologiques des grandes plaines, passe complètement inaperçue. On apprend de temps en temps qu’un record a été battu, mais sur quel trajet, dans quelles conditions ? On ne le saura pas. Après 1967, la magie des grands vols ne nous est donc plus relatée. Heureusement, quelques pages en fin d’ouvrage sont finalement consacrées à un petit article sur la chasse aux kilomètres, à des récits d’Alain Mazalérat et d’André Verhulst, et à quelques photos des points de virages exceptionnels qui ont pu être tournés : le Puy-de-Dôme, les falaises d’Étretat, le pont de Normandie, le Mont-Saint-Michel.

En revanche, de nombreuses pages sont consacrées aux stages en montagne, ce qui, à défaut de rester dans l’épure du vol à voile en Essonne, pourra satisfaire ceux qui s’intéressent aussi au planeur dans les Alpes : Aspres (20 pages), La Motte-du-Caire (12 pages)...

Le fait de recourir à de nombreux témoignages entraîne bien entendu une disparité des qualités d’écriture, mais apporte une grande richesse à l’ensemble. On peut juste regretter quelques hors-sujet, le récit "Chronique d’une vache annoncée" qui se passe à Meaux-Esbly et un gain de 5 000m lors d’un stage individuel à St Auban, et un anachronisme dans la page consacrée à Éric Nessler (en 1918, lors de leur rencontre, Joseph Thoret n’avait encore créé aucune École des Remous). Techniquement, tout semble avoir été assez bien relu. Une mention particulière pourrait être attribuée pour l’écriture du nom Breguet, très présent en première partie, et toujours correctement orthographié... jusqu’à ce qu’une baisse de vigilance ait laissé passer, pages 90 et 92, trois occurrences avec accent.

Au bilan, c’est une très appréciable encyclopédie qui nous est présentée, et il faudra juste oublier la sécheresse rédactionnelle et répétitive de la chronologie principale, pour préférer les récits et témoignages personnels. C’est en tout cas une somme qui intéressera les pilotes de Buno eux-mêmes, et tout amateur d’histoire du vol à voile en général.

L’anniversaire à proprement parler sera fêté le 17 juin 2017 sur l’aérodrome de Buno, alors bon anniversaire et bonne lecture !

Jean-Noël Violette


Des ronds sous les cumulus

Avec l’aimable autorisation de l’AAVE

Des ronds sous les cumulus

Avec l’aimable autorisation de l’AAVE

Des ronds sous les cumulus

Avec l’aimable autorisation de l’AAVE

Des ronds sous les cumulus

Avec l’aimable autorisation de l’AAVE


 

Références:

Des ronds sous les cumulus
70 ans de vol à voile en Essonne
de La Ferté-Alais à Buno-Bonnevaux
Collectif

AAVE

36 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3387 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001