Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: vendredi 17 novembre 2017



Guillaumet le passeur

Bernard Bacquié

 
   

 

 

Certains livres émettent des signaux. Celui-ci (et vraisemblablement d’autres de cette collection) témoigne, par le soin apporté tant à la recherche, l’écriture et l’iconographie qu’à la mise en page et au façonnage, d’un respect marqué vis-à-vis de son sujet. Tant et si bien que pour un peu, on classerait cette biographie dans les "beaux livres".

Au premier contact, cet ouvrage "a de la gueule" : couverture textile, reliure cousue avec tranchefile, épais papier couché semi-mat ne cédant la place à aucune transparence. Mais ici, le luxe sert d’écrin à un authentique travail d’historien.

27 novembre 1940 : le Farman NC 223.4 "Le Verrier" qui, par un vol spécial, menait par vol spécial de Marseille à Beyrouth le haut-commissaire au Levant Jean Chiappe, entraînant l’ex-préfet de police et tout l’équipage dans la mort. À son bord se trouvaient également les célèbres pilotes Henri Guillaumet et Marcel Reine, deux hommes qui avaient brillé au sein des Lignes Latécoère et de l’Aéropostale.

Une biographie qui débute par la fin, pourquoi pas ? Car l’attaque du "Le Verrier" était d’une gravité diplomatique certaine, à un point tel qu’aucune nation n’envisagea d’en endosser la responsabilité. Dans un premier chapitre en n21 pages, Bernard Bacquié nous fait la preuve de sa capacité à œuvrer en historien, dégageant une conclusion limpide et difficilement contestable. Il donne le ton de l’ensemble du livre, nous menant de la Champagne natale de Guillaumet à ses heures de gloire transatlantiques.

Il ne nous appartient pas de résumer ici l’existence d’Henri Guillaumet. Vous aurez compris qu’elle n’eut rien à voir avec celle d’un morne rond-de-cuir et vous subodorez à juste titre que "Guillaumet le passeur" côtoya plus d’un autre "grand" de l’aventure aérienne : Marcel Reine, Antoine de Saint-Exupéry, Maryse Bastié, Jean Mermoz… pour ne citer qu’eux. Cette vie mouvementée et passionnante nous est narrée ici sous la forme d’entretiens entre Bernard Bacquié et Noëlle, la veuve d’Henri Guillaumet, ce qui donne une allure tonique et vivante à l’ouvrage abondamment illustré.

Philippe Ballarini


192 pages, 14,5 x 22 cm, couverture souple
0,813 kg

Guillaumet le passeur

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Latérales

Guillaumet le passeur

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Latérales


 

Références:

Guillaumet le passeur

Bernard Bacquié

Éditions Latérales

ISBN 978-2-9534507-8-1

30 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Éditions Latérales


Autres ouvrages du même éditeur
- Un destin austral

Autres ouvrages de B. Bacquié
- Un destin austral

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3405 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001