Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: mardi 4 septembre 2018



L’Aéronautique Maritime en 1918
Les cahiers de l’Ardhan N°33

Robert Feuilloy et Lucien Morareau

 
   

 

 

Réalisé à l’initiative de l’ARDHAN et de la commission du centenaire de la Grande Guerre, ce cinquième cahier, n° 33, est consacré à l’Aéronautique maritime au cours de l’année 1918 et fait suite aux cahiers 25, 27, 29 et 31, publiés sur les années 1914,1915, 1916 et 1917.
L’année 1918 est marquée par l’exacerbation de la guerre sous-marine. Celle-ci diminue d’intensité à l’été, car les forces navales et aériennes ont acquis la suprématie. La flotte sous-marine allemande a réussi à légèrement augmenter le nombre de ses sous-marins. En effet, 261 unités différentes sont recensées en cours d’année dont environ la moitié, soit 130, sont à la mer. Les pertes sont de 87 sous-marins dont 48 au combat et sont compensées par la mise en service de 90 nouveaux sous-marins. À la fin de la guerre, les Alliés s’empareront donc d’environ 170 sous-marins restants. Le tonnage mensuel coulé par les U-boote et les mines se situe au-dessus de 300 000 tonnes de janvier à 1918, puis décroît régulièrement et passe en-dessous de 300 000 au mois de septembre. Ainsi, les pertes de 1918 ne représenteront que la moitié de l’année 1917.

En décembre 1917, l’Aéronautique maritime disposait de 690 hydravions et avions répartis dans 24 centres, de 20 dirigeables répartis en 11 centres et de 68 ballons captifs dans 8 centres. La progression est inégalée en 1918 et l’Aéronautique maritime reçoit le renfort de celle des États-Unis. En novembre 1918, le parc d’aéronefs est de 1260 hydravions et avions dont la moitié répartie dans les 36 centres. Le nombre de vols d’opérations effectués en 1918 par les aéronefs est de 17 369 contre 7893 l’année précédente. Le nombre de dirigeables est passé de 26 à 45 en un an, dont 35 sont disponibles, et ils sont répartis sur 11 centres. Ils effectuent dans l’année 2113 sorties en 11 418 heures de vol. Enfin, les ballons captifs sont, en fin d’année, au nombre de 200 dont le tiers est gonflé et arment 18 centres et 3 postes de ballons-vigie.

Le personnel volant de l’Aviation maritime comprend 650 pilotes et 700 observateurs d’hydravions et d’avions, et celui de l’Aérostation comprend 100 pilotes de dirigeables et 500 volants sur dirigeables ou captifs. L’ensemble des centres de l’Aéronautique maritime emploie 11 000 marins, soit 7% de l’effectif de la Marine qui s’élève à 155 000 hommes.

Les auteurs
Robert Feuilloy, né en 1944, est un ancien officier de marine, pilote de chasse embarquée. Il est secrétaire général de l’ARDHAN depuis sa création en 1991 et coordonnateur de l’édition.
Lucien Morareau, né en 1938, est le spécialiste de l’Histoire de l’Aviation maritime de 1910 à 1942. Il a écrit de nombreux livres et articles sur le sujet. Membre fondateur de l’ARDHAN.

Communiqué de l’éditeur


100 pages + 16 page d’annexes, A4, broché
photographies d’époque, cartes et profils couleur (P.-A. Tilley)

- D’autres cahiers de l’Ardhan


Traditionnellement, les cahiers publiés par l’ARDHAN ne sont pas commercialisés et sont remis gratuitement aux membres de l’association et à différents organismes. Cependant, si certaines personnes sont désireuses d’en recevoir un exemplaire, elles peuvent le demander par simple lettre (ou carte de visite) au siège de l’ARDHAN, accompagnée d’un chèque d’un montant libre mais ne dépassant pas 15 €. Ces sommes modiques, considérées comme des dons, sont essentiellement destinées à couvrir les frais d’emballage et d’expédition.

Vous pouvez également télécharger un bon de commande imprimable.


 

Références:

L’Aéronautique Maritime en 1918
Les cahiers de l’Ardhan N°33

Robert Feuilloy et Lucien Morareau
ARDHAN





Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- ARDHAN


Autres ouvrages du même éditeur
- Ailes Françaises en Amérique du Nord
- D’une guerre à l’autre dans l’aviation maritime
- De l’aviation maritime à Air France
- Des Ailes, des raquettes et du ciel
- Enfer au paradis
- Engagement de l’aviation embarquée en Indochine
(1947-1954)

- Haute et claire !
- Histoire des hélicoptères de l’Aéronautique navale
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aéronautique Maritime en 1917
- L’Aviation Maritime
- L’Aéronautique navale au Centre d’Expérimentations du Pacifique
- L’Aéronautique Navale en Algérie
- L’Aéronautique Navale en Corse (1914-1993)
- L’Aéronautique Navale en Indochine
- L’Aéronautique Navale Française au Royaume-Uni
- L’Aéronautique Navale Française aux États-Unis
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- L’escadrille 5B2 au Maroc
- L’hydravion Nord 1402 Noroît
- La base d’Aéronautique Navale de Port-Lyautey
- La base-école de Khouribga
- La Flottille 2F en Afrique (1940-1953)
- La Flottille 4F
- Le Super Frelon SA321
Une épopée de 45 ans dans l’Aéronautique navale

- Les Aéronefs de l’Aviation Maritime
- Les dirigeables de la Marine française
- Les formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale [1]
- Les formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale [2]
- Mémorial de l’Aéronautique Navale (1910 -2010)
- Pilote d’hydravion malgré tout !
- Pilote de chasse et officier d’appontage
- Vol au vent marin

Autres ouvrages de L. Morareau
- Avions Hors-série n°31
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aéronautique Maritime en 1917
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- L’escadrille 5B2 au Maroc
- Latécoère 298
- Le Loire 130
- Les Aéronefs de l’Aviation Maritime
- Les avions de Pierre Levasseur
- Mémorial de l’Aéronautique Navale (1910 -2010)

Autres ouvrages de R. Feuilloy
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aéronautique Maritime en 1917
- L’Aéronautique Navale en Indochine
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- Le porte-avions Charles de Gaulle - Tome 1
- Les dirigeables de la Marine française

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3544 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001