Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: mercredi 19 décembre 2018



Les mitrailleuses Darne

Jean Huon et Olivier Chavanis

 
   

 

 

Si la plupart des chasseurs connaissent la marque Darne, rares sont les amateurs d’histoire militaire qui connaissent la mitrailleuse Darne.
Tous peuvent citer les grandes marques de mitrailleuses : Maxim, Vickers, Hotchkiss, Browning, MG 34 ou 42 ; mais bien peu d’entre eux ont vu ou entendu parler de la mitrailleuse Darne. Née en période de crise, en pleine guerre de 1914-1918, elle résulte de l’esprit inventif de deux armuriers stéphanois. Ceux-ci sont en effet arrivés à développer en peu de temps un véritable système d’armes, permettant d’appliquer un mécanisme unique à toute une famille d’engins automatiques : fusils-mitrailleurs et mitrailleuses pour l’infanterie ou l’aviation. Leurs réalisations avaient attiré l’attention du haut commandement militaire qui avait même passé des commandes importantes.

La cessation des hostilités entraîne la conversion du marché pour un secteur en plein développement : l’aéronautique. La maison Darne parvient rapidement à développer un modèle permettant le tir synchronisé au travers du champ de l’hélice, ce que les arsenaux français ne seront jamais capables de faire. Le constructeur trouve rapidement des débouchés à l’étranger, mais il a du mal à convaincre la Section technique de l’aéronautique des qualités de son matériel. Finalement l’Armée de l’Air utilisera peu de mitrailleuses Darne, lui préférant la mitrailleuse MAC 34 de la Manufacture Nationale d’Armes de Châtellerault. Ce ne sera pas le cas de l’Aéronautique navale qui conserve les mitrailleuses Darne sur certains de ses appareils jusqu’à la fin de la guerre d’Indochine.

Communiqué de l’éditeur


224 pages, 21 x 29,7 cm, couverture souple
0,852 kg

Lecteur : Jean Schreiber
RL


 

Références:

Les mitrailleuses Darne


Jean Huon et Olivier Chavanis

Éditions Crépin-Leblond

ISBN 978-2-7030-0443-1

24,95 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Crépin-Leblond


Autres ouvrages du même éditeur
- 5e RHC - Régiment d’Hélicoptères de Combat
- Les armes d’aviation [1]
- Les avions alliés 1939-1945
- Les avions de l’Axe 1939-1945

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3635 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini
Rédacteur en chef : Philippe Ballarini - Rédacteur en chef adjoint : Frédéric Marsaly - Responsable technique : Franck Mée

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001