notre partenaire attend votre visite

Livreaero.com

Re:Re:Réparation des avions pendant la 1ere guerre mondiale - Aéroforums

retour au forum "Histoire de l'aviation"


Re:Re:Réparation des avions pendant la 1ere guerre mondiale

de Fred Domblides (14/03/2017 23:07:59)
en réponse à Re:Réparation des avions pendant la 1ere guerre mondiale de marc BONAS (10/03/2017 10:19:40)

bonsoir à tous.


l'organisation de la chaîne de maintenance/ravitaillement évolue tout au long du conflit. à quelques écarts près, la situation décrite est proche de ce qui existe à/c du 1er semestre 1918 environ.

quelques remarques :
- l'escadrille à 6 avions est fixée en 1912. mais cela n'est valable que jusque fin 1914/début 1915.
- 3 groupes d'aviation: deux formés dès 1912, le troisième, à Bordeaux, formé en 1916.
- chacun de ces groupes sert de portion centrale aux unités qu'il supporte: 1er groupe pour les unités de l'intérieur (escadrilles côtières, écoles, CRP, etc.), 2e groupe aux unités du front de l'est, 3e groupe aux unités d'OM et des TOE. de plus, ils supportent des compagnies de spécialistes, de 7 en 1912 à 17/18 fin 1918, dont des éléments sont détachés sous forme de sections au niveau des Centres d'aviation, des écoles, etc.
- ils peuvent compter une unité de formation spécialisée (pilotage à Bron, métiers techniques à Bron puis à Bordeaux). une fois la formation initiale terminée, le personnel passe à un autre groupe en prévision de sa future affectation en unité opérationnelle. pour exemple, un pilote jugé apte à poursuivre le cursus de formation passe du 2e GA au 1er GA; une fois "opérationnel", il pourra être affecté à n'importe lequel des 3 GA, en fonction du rattachement de l'escadrille de destination.
- au sein des écoles, certains ateliers spécialisés peuvent aller jusqu'à fabriquer des éléments mécaniques et assembler des appareils de toutes pièces.
- la notion de "Service technique" ne vaut que pour le STAé, lequel définit les programmes aéronautiques.
- de même, la "Réserve Générale" est la réserve générale aéro de Dugny (RGAé = réservoir en PN), à ne pas confondre avec les 1re et 2e réserves de ravitaillement (les 1res étant rattachées aux armées, la 2e étant basée à Versailles/Saint-Cyr).

et encore faut-il (aussi) mettre un bémol à ce que je viens d'écrire sous une version volontairement simplifiée, car il existe des subtilités propres au parcours des pilotes ou au fonctionnement de certaines unités par exemple.


cdlt,
Fred

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.