notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Retour sur le Ju52 de Pau - Aéroforums

retour au forum "Histoire de l'aviation"


Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Retour sur le Ju52 de Pau

de Philippe Couderchon (10/07/2017 18:59:17)
en réponse à Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Retour sur le Ju52 de Pau de Jean-Louis Bleneau (09/07/2017 20:55:28)

Bonjour Jean-Louis,

Je suis d'accord avec toi pour la production de chez ATG qui commence au WNr.1301 à 1372, puis un trou non utilisé par ATG entre 1373 et 2800. On repart avec les WNr.2801 à 2992 (dans le type g4e), puis ça continue jusqu'à 3001 (dont le 3428 qui est un g6e)et ça repart jusqu'au WNr.3461. la série 3462 à 3999 n'est pas utilisée par ATG. Et cela continue avec les séries à 6 chiffres 500xxx et 501xxx qui sont souvent des g8e.
Pour junkers, je suis aussi d'accord, mais pour Amiot je ne le suis plus !
Là, je trouve des numéros constructeurs à 5 chiffres, comme pour les Bf 108 construits aux Mureaux.
Sur 537 ju 52/3m construits par Amiot et réceptionnés par la Luftwaffe, je trouve environ 390 de ces avions avec les bons WNr. associés au code usine à 4 lettres (SKZ). J'ai hélas les 150 autres seulement avec leur WNr.
Et pour Amiot, les WNr. commencent par le 10001 jusqu'au 10537. N'oublions pas les WNr.10394 10400, 10402, 10404 à 10406 détruits par bombardement à Villacoublay le 5 février 1944. nous en avions parlé sur le forum il y a un certain temps. Je trouve aussi sur une liste de code usine de près de 1600 Ju 52/3m une seule petite quinzaine d'avions venant de chez Amiot.
J'ai aussi découvert comme toi cette série à 6 chiffres attribuée à Amiot (521xxx) sur un site allemand, mais je ne voit pas les sources de l'auteur du site.
il y a encore beaucoup à apprendre sur les Ju 52 !

Amicalement,
Philippe

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.