notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Re:Re:Re:Re:Re:Les taux d'attrition de l'armée de l'air (et aéronavale) française - Aéroforums

retour au forum "Histoire de l'aviation"


Re:Re:Re:Re:Re:Re:Les taux d'attrition de l'armée de l'air (et aéronavale) française

de Jean-Loup FROMMER (27/11/2017 10:09:30)
en réponse à Re:Re:Re:Re:Re:Les taux d'attrition de l'armée de l'air (et aéronavale) française de Henry-Pierre Marquis (26/11/2017 16:24:58)

Bonjour,
pour parler des années 1960-1970, vous semblez occulter ce qu'un pilote de chasse, particulièrement sur Mirage IIIE, devait gérer:
-pilotage
-navigation
-système d'armes
et cela tout seul. Le commandement de l'Armée de l'air fut amené à perfectionner leur entraînement avec des stages au sein du CITAC (Mystère 20 pointe Cyrano).
A l'époque, j'ai entendu parler qu'un taux attrition inférieure à 3% était acceptable..........
Alors de réduisons pas, à "suis-moi, Ptit gars!", et je passe sur les accidents mécaniques, car mono réacteur en cas d'extinction....
Cordialement.


Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.