notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

BAGGAGE et GCDA 550 - Aéroforums

retour au forum "Histoire de l'aviation"


BAGGAGE et GCDA 550

de Olivier LAPRAY (19/11/2020 10:57:19)
en réponse à Re:BAGGAGE / indicatif radio organes de contrôle Alsace 1945 de bernard palmieri (18/11/2020 21:58:04)

Bonjour Bernard, toujours fidèle au poste. Merci bien de vos éléments que j'aurais
eu du mal à trouver seul, à l'aveuglette. Je vais me trouver ce fascicule pour étayer
mes travaux sur le GC I/5 en 1944-1945. Je vous livre déjà un extrait de la copie du
JMO distribuée aux anciens en 1945, un peu acerbe sur le GCDA et son premier
commandant (que je ne connais pas, prédécesseur de Rivals-Mazères) :

"Le GCDA 550 était une sorte de Wing qui distribuait des ordres du 1er CAF aux
escadres. Par sa station Boxcar, il contrôlait les missions et éventuellement les
dirigeait. Le commandant de cet organisme avait été un très beau combattant et
un très bon commandant de Groupe pendant la campagne de France. Depuis, il
avait été retardé d’une façon anormale dans son avancement et en avait conçu une
amertume qu’il laissait souvent percer dans son commandement. Les officiers qui
l’entouraient redoutaient son autorité. Éloigné des groupes depuis assez
longtemps, et ne cherchant en aucune manière à maintenir un contact avec eux, il
commettait souvent de lourdes erreurs psychologiques. Le rôle du GCDA s’était un
peu fait sentir à Ambérieu, mais à Dole où était son PC, il avait la 3e escadre tout à
côté de lui et voulait prendre sur elle une autorité qui ne correspondait pas à ses
responsabilités. En effet, s’il pouvait s’enorgueillir du nombre de sorties
effectuées, il ne disposait d’aucun moyen ni d’aucune autorité pour surmonter les
difficultés qui pouvaient se présenter. Son action fut particulièrement désagréable
au cours des onze jours, du 8 au 19 janvier, pendant lesquels le mauvais temps
empêcha toute sortie".

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.