notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Re:Re:Hiller 360 Indo - Aéroforums

retour au forum "Aéronautique navale"


Re:Re:Re:Hiller 360 Indo

de Philippe Boulay (01/03/2023 17:33:48)
en réponse à Re:Re:Hiller 360 Indo de Régis BIAUX (01/03/2023 10:46:44)

Bonjour,

Il ne s'agissait pas de Hiller 360, terme commercial qui désignait la variante initiale UH-12 à moteur de 165 ch, et qui a été utilisé
ensuite sur la deuxième version civile, l'UH-12A à moteur de 178 ch.

Il n'y a pas eu non plus de "Ville de Bordeaux", mais un "Bordeaux". En fait, trois H-23A, première définition militaire issue de l'UH-12A,
ont été acquis auprès des autorités américaines -et non du constructeur, car il s'agissait de machines militaires- via l'ambassade de France
à Washington. Ils étaient financés par deux familles de volontaires du conflit d'Indochine, et par une souscription plus large pour le
troisième appareil.

Le H-23 (photo) se distingue de l'UH-12A par sa timonerie cyclique classique (manche au plancher), sa grosse batterie pour les besoins de la
radio militaire, et 4 kg de peinture Olive drab. De ce fait, il était nettement plus lourd que le UH-12 A et moins performant dans les
conditions de l'Indochine.

Le H-23A c/n 247, s/n 51-16093, était baptisé "Sous-lieutenant Trau TuYen". Il aurait été financé par une association d'anciens uniquement.

Le H-23A c/n 248, s/n 51-16094 était donc baptisé "Bordeaux". Il avait été financé par des associations d'anciens du Corps Expéditionnaire
Français en Extrême Orient de la région de Bordeaux et diverses associations d'abnciens combattants. L'opération ayant été pilotée par la
Chambre de commerce locale.

Le H-23A c/n 249, s/n 51-16095 était baptisé "volontaire Jean Grafeuil". La famille de ce garçon et une association d'anciens combattants
constituaient les souscripteurs.

Les trois machines portaient leur nom de baptême à l'avant, directement en bas des plexis.



Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.