notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Re:Re:Re:Quel nez! - Aéroforums

retour au forum "Devinettes"


Re:Re:Re:Re:Quel nez!

de J.Ph. Alliat (09/09/2018 18:32:56)
en réponse à Re:Re:Re:Quel nez! de Dominique ROUCHON (09/09/2018 14:10:34)


Au deuxième semestre 1938, le Ministère de l’Air commande 12 moteurs Béarn 12A dans le dessein de soutenir la course Deutsch de la Meurthe 1939. En 1937 (année du décès de Madame Suzanne Deutsch de la Meurthe, qui avait poursuivi l’œuvre de son père, alors Présidente de l’Aéro-club de France, organisateur de la manifestation) et 1938, la course n’a pas eu lieu et menace de disparaître complètement.

Pour 1939, la presse spécialisée se mobilise pour relancer la course en demandant au Ministère de l’Air son soutien… matériel. Les moteurs 12A seront remis aux constructeurs qui présenteront un planeur en état de vol (2 moteurs par planeur). S.F.C.A. présente dans l’enthousiasme lors du XVIème Salon de l’Aéronautique 1938 un projet Lignel «Mistral» équipé du «moteur de course Chaumont […], qui développe 480 CV», pouvant «atteindre la vitesse de 560 km.-h, ce qui ne semble pas impossible étant donné la finesse du profilage et la pureté des lignes.»

En 1939, comme en 1938, Caudron-Renault annonce qu’il «ne participera pas à la prochaine Coupe Deutsch, mais qu’il construit un avion de vitesse pure, sans limitation de cylindrée.» [probablement le C.714R]. Néanmoins, à la clôture de la deuxième période des engagements pour la Coupe Deutsch de la Meurthe en juillet 1939, neufs appareils sont engagés (moins le S.F.C.A. Lignel 30 après l’accident du pilote Clément le 30 juin 1939). D’autres constructeurs ont répondu à l’appel: Payen avec son Flechair, Bugatti avec son racer ou C.A.P.R.A. (sans que cette liste soit exhaustive).

Certains ont leur propre moteur (Bugatti), d’autres se reposent sur le Béarn 12A. Les vols de qualification (500 km à la vitesse moyenne de 350 km/h) doivent avoir lieu avant le 15 septembre 1939. En février 1939, en complément des moteurs Béarn, le Ministère de l’Air avait passé commande de 4 moteurs Régnier 12 cylindres de 380 ch (poussés à 420 ch) supplémentaires, peut-être au vu de l’avancement du développement du Béarn 12A?
Sans doute pour pouvoir tenir l’échéance du vol de qualification, certains concurrents retiendront alors la motorisation Régnier en remplacement du 12A. C’est le cas du constructeur de la machine-mystère, dont les plan/photos du racer équipé d’un Régnier sont facilement disponibles sur internet.

En ce qui concerne son concepteur, il est aujourd’hui surtout connu 80 ans après pour avoir croisé sur le chemin des affaires un célèbre as de la chasse français de la seconde guerre mondiale et un non moins célèbre constructeur d’avions légers américain, ou comme auteur d’un best-seller construit à plus de 350 exemplaires après le second conflit mondial, adopté par l’Armée de l’Air et par l’A.L.A.T. où il restera en service jusqu’en 1993.

J’ai quasiment tout dit là...

Cordialement,
JPhA

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.