notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Heinkel Hirth Hes 011 et réacteur espagnol INI-11 - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Heinkel Hirth Hes 011 et réacteur espagnol INI-11

de Jean Schreiber (04/12/2017 14:10:26)
en réponse à Réacteur espagnol INI-11 de Jean Schreiber (02/12/2017 22:07:12)

Bonjour
Le HeS 011 est un réacteur très différent des créations précédentes de chez Heinkel, conçues par H von Ohain (compresseur centrifuge, turbine centripète), et qui culminèrent avec le HeS 030, jamais construit en série car le choix des Jumo 004 et BMW 003 avait déjà été entériné.

Ce réacteur se distingue surtout par l’originalité de son compresseur, la turbine radiale à deux étages apparaissant banale à côté. Ce compresseur avait 5 étages : 1 axial de petit diamètre à l’entrée (celui qu’on voit sur la photo du descendant espagnol), 1 « diagonal » de diamètre intermédiaire, puis 3 autres étages axiaux de grand diamètre. L’étage diagonal peut être considéré comme un hybride entre axial et centrifuge.
Les études commencèrent fin 1941, et répondaient au cahier des charges des réacteurs de deuxième génération, destinés à équiper les chasseurs qui prendraient la suite du Me 262. On demandait davantage de poussée que les BMW 003 et Jumo 004, et un meilleur rendement.

Le développement fut compliqué, aussi bien d’un point de vue technique (le compresseur ne fut jamais vraiment au point) que de conduite du projet. E Heinkel avait été en effet obligé de réunir chez Hirth à Stuttgart ses deux équipes de développement de réacteurs (en plus de celle de von Ohain, Heinkel avait récupéré une équipe de chez Junkers « avions », antérieure et complètement distincte de celle qui développa le Jumo 004 chez Junkers « moteurs »), et les frictions étaient nombreuses, sans compter celles avec les personnes de chez Hirth. Toujours est-il que vers la fin de 1944 les prototypes développaient 1100 kg de poussée au banc (avant de casser…), quand l’ordre de fabriquer la pré-série arriva. Cette version (A0), censée donner 1300 kg de poussée intégrait bien sûr des modifications (non testées), et fut mise en fabrication début 1945. Aucun réacteur de ce type n’avait été produit quand les Américains arrivèrent à Stuttgart, mais huit exemplaires furent fabriqués après mai 1945 et envoyés pour évaluation aux USA, où ils furent testés au banc par la Navy avant de finir pour quelques-uns d’entre eux dans des musées (NASM, Oskosh et Cranfield en Grande-Bretagne).

Quand, au début des années 1950, l’Espagne chercha brièvement à devenir autonome en matière de réacteurs (alors qu’elle produisait déjà sous licence des RR Nene chez Hispano), des techniciens de chez Heinkel, Dornier et Messerschmitt firent le voyage, et Ernst Heinkel sauta sur l’occasion pour replacer son bébé. L’équipe de développement était dirigée par l’ancien chef pilote de la firme (Fritz Schäfer, qui pilota le He 280 en 1941), et avait pour objectif de faire une nouvelle version du HeS 011, adaptée aux possibilités de fabrication de l’industrie locale. Pour ce faire, il ne restait que des plans et les souvenirs de ceux qui avaient participé au projet initial, tous les calculs et autres dossiers étant partis aux USA. Si le compresseur fut inchangé, les chambres de combustion furent fortement remaniées, ainsi que la turbine. Les performances au banc étaient meilleures que pour la version d’origine (1300 kg de poussée), mais l’endurance ne fut au rendez-vous qu’au 4e prototype, de surcroît un peu plus puissant, début 1955. Le projet fut abandonné courant 1955, alors qu’il était question d’un INI-12 de 2500 kg de poussée.

Bien amicalement

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.