notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Question sur la fonction d'un instrument - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Re:Question sur la fonction d'un instrument

de Jean Schreiber (06/04/2018 23:04:21)
en réponse à Question sur la fonction d'un instrument de Claude Weygand (06/04/2018 18:27:58)

Bonsoir

Allons-y...

- Le look général pour la datation approximative : 1950-1960
- Bourdon-Paris : très probablement un manomètre, de circuit hydraulique (on ne s'embêtait plus avec de l'air comprimé à cette date-là)
- sensation musculaire. Comme il n'était pas question de salle de gym volante, je le traduis par "retour d'efforts", dans un circuit de commandes de vol entièrement hydrauliques. La graduation en noeuds commence alors à avoir du sens, car, en première approche, il est logique de "durcir" les commandes avec la vitesse, donc d'avoir davantage de pression à laquelle le pilote doit s'opposer dans le circuit.

Après, sur quoi c'était monté... Un appareil a priori français (à cause du fournisseur) à commandes de vol entièrement hydrauliques. Celui qui vient à l'esprit en premier est le SE-210 Caravelle, et c'est très probablement de lui qu'il s'agit. On trouve un instrument de cette nature au poste mécanicien, le système de retour d'effort étant calibré dans la plage 150-370 noeuds (j'ai trouvé ça en parcourant à toute vitesse un manuel de vol de la Sabena en anglais - où me dispositif est nommé "artificial feeling". Le manomètre permettait de contrôler le bon fonctionnement du système, et, plutôt que de le graduer en bars "qui ne voulaient pas dire grand chose", le graduer en noeuds que l'on pouvait comparer avec les indications du badin était bien trouvé.

Pour illustrer tout ça, il ne manque plus qu'une photo du panneau de contrôle mécanicien de la Caravelle.

Je ne sais pas comment le circuit était contrôlé sur des appareils plus récents (Mercure, A300...)

Bien amicalement et bon week-end

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.