notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Vide-vite - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Re:Vide-vite

de Jean Schreiber (21/05/2018 15:51:42)
en réponse à Vide-vite de Roland FRANÇON (20/05/2018 20:46:14)

Bonjour

Il y a bien longtemps de cela, j'étais à bord d'un DC-10 sur le trajet Dallas-Paris, et, peu après le décollage, suite à un incident (incohérence entre affichage et position des volets), la procédure de vidange en usage là-bas a été engagée : direction une zone marécageuse, vidange, et retour à Dallas au poids maximum autorisé à l'atterrissage. Nouveau départ 2 heures plus tard avec un autre boîtier électronique et un autre équipage.

On trouve un système de vidange sur tous les tri/quadriréacteurs et les nouveaux biréacteurs à très long rayon d'action (A350, B777), pour des raisons liées à l'impossibilité de respecter les normes en approche à masse maxi pour ces appareils. Sur les bi réacteurs "gros volume" plus anciens, c'est variable, voire une option prise ou non par le client (certaines versions de l'A330). Sur les bi-réacteurs de type A320-B727, ce système n'est pas présent. En effet, même en cas de masse maxi à l'atterrissage normal relativement faible, pratiquement tous les appareils utilisés actuellement peuvent en cas de nécessité se poser à la masse maxi au décollage. Et, sur des liaisons courtes, le décollage se fait souvent à une masse qui ne pose pas de problème.

Vu la très faible probabilité d'incident technique mais avec très souvent dans ce cas l'obligation de faire passer de toute manière les passagers dans un autre avion, le coût des vérifications et interventions techniques liées à un atterrissage en surpoids revient moins cher que l'installation de vidange et sa pénalisation en masse.

Reste le cas de l'urgence médicale au décollage, et là il appartient au CDB de choisir entre faire des hippodromes ou se poser en surpoids, voire l'un puis l'autre. Le vide-vite donne plus de latitude, mais ces cas sont très rares.

La "vitesse de vidange" est variable (il s'agit d'une vidange par gravité, on ne s'encombre pas de pompes pour cela) et est de l'ordre de 1 à 2 tonnes par minute (sur l'A330, c'est 2000 litres à la minute).

Quand elle est nécessaire, la vidange se fait à un endroit choisi par le contrôle aérien, obligatoirement dans une zone peu habitée, avec des conditions d'altitude et de vitesse, et des règles d'éloignement du reste du trafic plus strictes. Autour de Paris, les forêts de Rambouillet et de Fontainebleau sont les plus souvent arrosées...

Bien amicalement

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.