notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Un capot moteur bourré de mystères... - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Un capot moteur bourré de mystères...

de Alain BRETON (31/07/2019 11:23:55)
en réponse à Re:Re:Re:Re:Goeland C 445 de sosthene billault (30/07/2019 22:42:14)

Je pense que malgré tout les choses ne sont pas simples avec le capot-moteur du Goëland…

Ci-dessus détail de 4 clichés trouvés sur le Web…

Premier à gauche, cliché principal qui détaille tous les tuyaux et ouvertures diverses sur le capot

De gauche à droite à partir de la casserole, la vaste écope de refroidissement moteur, ici en grande partie cachée par une pale, puis une fente verticale qui doit être la prise de réchauffage cabine si l’on en croit le dessin posté par Sosthène (merci !!), juste en dessous prise circulaire proéminente qui doit être celle du réchauffage carbu. Plus en arrière au milieu du panneau de capot, prise d’air carbu suivie d’un volet de sortie (réglage du flux de refroidissement ?)

Et tout en dessous, la série mystérieuse de 5 pipes dont il me « semble », sous toutes réserves, que seules les 1 et 3 sont identiques, les autres étant toutes dissemblables. Et la verticalité absolue de la pipe 2, assortie d’une grande taille, interroge… (les autres sont un peu tournées en arrière).

Second cliché, un autre Goëland montrant le capot opposé qui est le parfait symétrique du précédent – c’était une particularité du 6Q que d’avoir ses différentes versions tournant à G ou D construites en « miroir », contrairement à la pratique usuelle des concurrents HS ou G&R. Bonjour la standardisation !

Troisième cliché, une autre version du capot-moteur élimine la prise d’air latérale des carbus, selon toute vraisemblance c’est l’orifice grillagé qui se trouve tout à l’avant sous le menton. On note également l’apparente disparition de la mystérieuse pipe 2… ce qui ne nous renseigne toujours pas sur son rôle !

Quatrième cliché, un des tout premiers Goëland (C441 n° 2), là rien ne dépasse, ni prises d’air ni pipes !

Et au final je ne comprends toujours pas cette mystérieuse pipe en Y dissymétrique trouvée dans les fouilles… d’autant que son accouplement ressemble bien plus à un emboîtage sphéro-conique qu’à la bride vissée du document publié par Sosthène…

Bien cordialement,

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.