notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Huiles pour moteurs à pistons - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Re:Huiles pour moteurs à pistons

de Jean Schreiber (21/02/2020 23:41:55)
en réponse à Huiles pour moteurs à pistons de JEAN JACQUES CLUZEAU (21/02/2020 19:04:44)

Bonsoir Monsieur Cluzeau

La réponse serait du genre "ça dépend où"...

En France, l'huile de ricin était d'un emploi obligatoire dans l'aéronautique militaire jusqu'en 1938 si mes souvenirs sont bons. Les moteurs, obligatoirement homologués avec de l'huile de ricin avant 1938, acceptaient pour la plupart de l'huile minérale (surtout si on voulait les exporter !) bien avant cette date. On la trouvait pourtant encore dans le catalogue du service des essences des Armées dans les années 1970...

En Grande-Bretagne et aux USA, l'huile minérale s'est imposée à partir de 1929, suite à la découverte des bonnes qualités des huiles produite à partir des pétroles de Pennsylvanie. Les caractéristiques de ces huiles furent ensuite reproduites en partant d'autres pétroles en jouant sur les processus de raffinage. Avant 1929, c'était très majoritairement l'huile de ricin qui était employée, ou parfois un mélange huile minérale - huile de ricin "qui combinait les inconvénients des deux produits". La dernière utilisation notoire de l'huile de ricin en Grande-Bretagne fut sur les moteurs Rolls-Royce R de la coupe Schneider.

Aux USA, les frères Wright utilisèrent de l'huile minérale pour moteurs d'automobile... Mais malgré la puissance de l'industrie pétrolière, aucune des huiles proposées ne donnait satisfaction dans les années 20 jusqu'à l'apparition des huiles de Pennsylvanie.

Et en Allemagne ? L'Allemagne, en 1914, n'avait plus de source d'approvisionnement en huile de ricin (le ricin provenait essentiellement d'Inde et l'huile était produite en Grande Bretage). Ce n'était pas un problème pour les moteurs en ligne (le gros du parc) qui fonctionnaient à l'huile minérale (pétrole d'origine roumaine) mais pour les moteurs rotatifs c'était un autre débat. La capture d'un stock important en Belgique permit de tenir un certain temps, et ensuite on utilisa un mélange de 3/4 d'huile minérale et 1/4 d'huile de colza, mélange obtenu par cracking électrique selon un procédé belge (encore !), l'usine étant déménagée en Allemagne. Par la suite, les huiles allemandes pouvaient toujours comporter un petit pourcentage de colza, jusqu'en 1944.

Sources principales : un article de la SAE basé en grande partie sur les écrits de Samuel Heron, et, pour l'Allemagne, "Flugmotoren 1910-1918" de Gilles.

Bien amicalement

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.