notre partenaire attend votre visite

Livreaero.fr

Re:Re:Re:Bristol Centaurus - Aéroforums

retour au forum "Technique"


Re:Re:Re:Bristol Centaurus

de Alain BRETON (29/01/2021 11:02:21)
en réponse à Re:Re:Bristol Centaurus de Jean Schreiber (28/01/2021 19:03:09)

J’arrive un peu tard, mais je ne peux qu’abonder dans le
sens des avis de Sosthène et Jean.

4 bars sur un avion de ligne, ça fait vraiment beaucoup –
en sus, l’affaire étant anglo-anglaise (avion
britannique, moteurs britanniques, compagnie
britannique…), on voit mal comment la pression
d’admission aurait pu être exprimée dans une unité autre
que nationale, c’est-à-dire en psi (ou « lbs boost »).

Donc sans nul doute une erreur de traduction ou de
conversion.

Comme le dit Jean, les moteurs civils, Centaurus inclus,
usaient de pressions d’admission relativement modestes –
je dis bien relativement – par rapport aux modèles
militaires. On connait les +20 lbs boost du Sabre, et les
+25 lbs boost du Merlin dans sa version US V-1650-9 . Ce
dernier chiffre, qui mesure le supplément de pression
qu’apporte la suralimentation par rapport à la pression
atmosphérique locale ramenée au sol, représente à peu
près 1,73 bars de pression totale.

Il se dit que le Sabre aurait été testé à +45 psi (+3
bars), soit une pression totale, justement, de 4 bars…
mais je serais curieux d’avoir les moyens de vérifier la
source de cette affirmation.

Un biographe de Roy Fedden (le père des Hercules et
Centaurus) indique que, profitant du caractère très anti-
détonnant de l’architecture de ces moteurs sans soupapes,
l’ingénieur fit réaliser un test au banc monocylindre
avec des pressions d’admission indécentes… jusqu’au
moment où la culasse du moteur reprit sa liberté en
traversant le toit du hangar. J’essayerai de retrouver ce
passage histoire de voir s’il précise la pression ayant
amené ce divorce !

Bien amicalement,

Réponse :
Sujet :
Prénom et Nom :
E-mail :
Txt
Image :
M'avertir des réponses

Ze forum v.3.2, PHP/SQL par Franck Mée.