Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

 

 

 

 


Vous êtes ici : Vers l’espace

mise en ligne: mercredi 31 octobre 2007



De Spoutnik à la Lune
L’histoire secrète du programme spatial soviétique

Pierre Baland

 
   

 

 

Il y a cinquante ans aujourd’hui, le 4 octobre 1957, un petit objet baptisé "Spoutnik" émettait depuis l’espace un "bip" qui fut audible sur tous les récepteurs ondes courtes de la planète. Cet exploit fut sans doute l’un des plus formidables coups de propagande de l’URSS et marqua pour le public occidental le début de la course à l’espace. Pourtant, ce n’était pas le point de départ de l’aventure spatiale soviétique. Depuis le rapt des scientifiques allemands dans les premiers jours de l’après-guerre, le lancement du premier satellite avait exigé des années d’investissements et de recherches, pendant lesquelles l’URSS prit le risque de se faire doubler par l’Occident. Avait-elle donc des raisons de croire en sa supériorité dans ce domaine ? Et comment put-elle l’imposer seulement douze ans après une guerre dont elle sortit ruinée ? C’est à ces questions, parmi bien d’autres, que répond Pierre Baland dans cet essai qui plonge au cœur le plus secret de l’histoire soviétique. Retraçant, dans un récit passionnant et d’une grande minutie, toutes les étapes d’un programme spatial marqué par l’ambition de chercheurs hors pair, il montre le gigantisme d’un régime obsédé par la suprématie, l’extraordinaire succession d’exploits dont chacun semblait devoir éclipser le précédent, mais aussi la dissimulation, le silence et la désinformation systématiques qui recouvrirent les nombreux échecs, et leur double inversé, la propagande nationale chauvine et démesurée en cas de succès. On comprend, au fil des pages, pourquoi l’URSS, qui lança le Spoutnik, rata la Lune. Un grand nombre des faits racontés dans ce livre sont longtemps restés secrets, mais la chute de l’URSS et l’ouverture de la Russie qui lui a succédé ont changé la donne et permis de déclassifier un grand nombre de documents. Ces derniers, rassemblés par l’auteur au fil d’années de recherches, renouvellent singulièrement notre connaissance de l’Union soviétique.

L’auteur :
Né à Paris en 1956, Pierre Baland est ingénieur civil de l’espace. Il travaille depuis de nombreuses années comme responsable commercial international dans l’industrie aérospatiale.

Communiqué de l’éditeur


352 pages, 14,5 x 22,5 cm, couverture souple


 

Références:

De Spoutnik à la Lune
L’histoire secrète du programme spatial soviétique
Pierre Baland

Éditions Jacqueline Chambon

ISBN 978-2-7427-6942-1

23 €






Thématique


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Actes Sud


Autres ouvrages du même éditeur
- De la destruction comme élément de l’histoire naturelle

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3218 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001