Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


 

Vous êtes ici : Magazines Icare

mise en ligne: jeudi 12 avril 2012



Icare N° 220
Souvenirs d’un pilote français formé aux États-Unis



 
Liens de ce magazine

Les archives du magazine :
Icare


Rechercher sur ce site:
   

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de 1943 à 1945, près de 4000 aviateurs français partirent d’Afrique du Nord afin de bénéficier de l’entraînement au sein de ce qui était alors l’US Army Air Corps, l’US Air Force n’ayant été créée qu’en 1947. Ainsi, 1202 pilotes (657 chasseurs et 545 bombardiers) reçurent les Silver Wings - l’insigne américain des pilotes - 62 celui de navigateur, 221 celui de bombardier et 2371 ceux de radio, mécanicien et mitrailleur. Ces chiffres ne comprennent pas les pilotes formés dans l’US Navy. Il y en eut 232 jusqu’en 1946 et 510 de 1951 jusqu’en 1957.
Après la guerre, plusieurs dizaines de ces pilotes, aussi bien les aviateurs que les marins, rejoignirent les rangs d’Air France où ils firent carrière jusqu’au Boeing 747 et au Concorde.
À partir de 1950 et jusqu’en 1954, dans le cadre de l’OTAN, un programme de formation de pilotes fut lancé et on verra ainsi plusieurs centaines de pilotes traverser l’Atlantique. Cette formation devait se poursuivre jusqu’en 1958 au Canada.
Là aussi, une fois leur contrat terminé avec l’Armée de l’Air ou l’Aéronavale, nombreux furent ceux qui intégrèrent Air France, UAT, TAI, Air Algérie ou Air Inter dans les années cinquante. C’est un de ces pilotes, formé en Géorgie et au Texas, Claude Picard, qui nous raconte ce qu’il a observé avec un œil parfois critique, sans se départir d’un certain humour, ce qu’était la formation d’un pilote de chasse en 1953. Il a terminé sa carrière militaire par une transformation sur hélicoptère, ce qui lui a permis de continuer sur les Alouette et ses dérivés à l’Aérospatiale, devenue Eurocopter.

Extrait de l’éditorial de François Rude, rédacteur en chef

Sommaire :
- Éditorial (F. Rude)
- Souvenirs d’un pilote français formé aux États-Unis (C. Picard)
- Les premières lignes portugaises 1928-1937 (M. Barrière)
- Analyses d’accidents (R. Galan)
- Les livres (F. Rude)


180 pages, 24 x 32 cm, dos carré


 

Références:

Icare N° 220
Souvenirs d’un pilote français formé aux États-Unis

SNPL

Trimestriel - 18 €

Coordonnées de l’éditeur

 





À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3388 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001