Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


Vous êtes ici : Histoire régionale

mise en ligne: jeudi 21 janvier 2010



Toulouse, l’avion et la ville

Guy Jalabert & Jean-Marc Zuliani

 
   

 

 

L’histoire de l’aviation nous apprend qu’elle n’a pas de singularité régionale dans le sens où elle ne donne pas d’exemple de solution locale particulière à un problème technique comme cela a pu être le cas en des temps plus anciens. Pas d’aéronautique provençale ou bourguignonne, donc, mais ce qui n’empêche pas de mettre en évidence une réponse régionale à l’intrusion de l’aéronautique, comme l’avait fait il y a quelques années Thierry Le Roy pour l’exemple de la Bretagne (Les Bretons et l’aéronautique), ou bien de se pencher sur le développement de l’activité aéronautique dans une zone particulière, ce que se proposent de faire ici les auteurs avec la métropole toulousaine, où ils enseignent chacun l’économie et la géographie au sein de l’université locale.

Si leur travail s’ouvre sur une évocation des sources historiques de ce développement, où ressortent les noms de Latécoère et Dewoitine, c’est bien à un ouvrage de géographie économique que nous avons affaire, focalisant son objet sur le développement de cette activité au cours de la période contemporaine. Cette contemporanéité peut paraître pour le moins paradoxale si on considère que la période en question est désormais plus longue que celle qui la sépare des premiers envols ; mais si elle n’a pas été exempte de mutations majeures depuis 1945, elle présente pour ce qui est de l’activité aéronautique une grande homogénéité dans son approche technique et industrielle – au moins au début dans le sillage des États-unis, il faut l’avouer – justifiant le fait que le géographe puisse la considérer de manière globale.

Afin de mettre le décor en place, Guy Jalabert et Jean-Marc Zuliani retracent depuis la fin de la deuxième guerre mondiale le développement des principales entreprises installées autour de Toulouse, et plus particulièrement celles qui ont été à l’origine du groupe EADS. Les choix industriels eurent bien sûr leur importance dans l’enchaînement qui a conduit à placer l’agglomération occitane en position de capitale française de l’aéronautique, mais les auteurs nous rappellent l’existence d’un certain nombre de décisions politiques importantes, comme par exemple le développement de la recherche et de l’enseignement universitaires orientés vers les systèmes automatiques et embarqués à la fin des années cinquante, dont l’existence sera décisive dans le choix de créer à Toulouse une métropole technologique dans le cadre des grands travaux de la Ve République naissante, choix qui se traduira par l’arrivée de l’ENAC et de Sup’Aéro, mais aussi du CNES.

Une part importante de l’ouvrage est consacré à détailler un aspect peu connu des impératifs de l’industrie aérospatiale et qui concerne les cascades de travaux de sous-traitances générées par la complexité toujours plus grande des programmes. De simples relations de donneur d’ordre à exécutant, les liens se sont développés sur plusieurs niveaux, avec des acteurs intermédiaires prenant progressivement une part de plus en plus importante dans la conception même des projets, Airbus faisant figure d’architecte de l’ensemble, en se gardant quelques domaines privilégiés comme les commandes de vol. La situation ambiguë de ces sous-traitants y très bien analysée, hésitant entre la nécessité de pouvoir répondre immédiatement à ce donneur d’ordres hégémonique et la tentative de se diversifier pour être moins vulnérable face à un retournement brusque de conjoncture.

Le livre se poursuit par une étude de la géographie humaine de la région toulousaine, qui met en évidence – on pouvait l’imaginer aisément – une évolution des métiers de recherche et de conception au détriment de ceux de production. On y découvre un phénomène inattendu qui concerne l’origine géographique des embauches : alors que la Caravelle avait été construite par des ouvriers embauchés localement et qui suivaient les directives d’ingénieurs venant d’écoles pour la plupart encore parisiennes, le déménagement d’un certain nombre de celles-ci combiné au développement d’écoles techniques et d’instituts universitaires locaux a renversé le phénomène, d’autant qu’il est souvent nécessaire d’aller chercher très loin certains métiers de production aux qualifications très spécifiques. Ce tissu humain, on le retrouve également analysé dans sa répartition géographique dans les limites de la ville et à sa périphérie, à coté de la manière dont les différents sites industriels sont répartis, leur nombre relativement limité rendant cette répartition essentiellement liée aux contingences historiques.

Après toutes ces considérations matérielles, Guy Jalabert et Jean-Marc Zuliani terminent en s’interrogeant sur le mythe d’une ville entièrement vouée à l’aéronautique érigée en capitale de l’aéronautique (alors que l’activité de la région parisienne dans ce domaine reste plus forte grâce aux motoristes…), embellissement d’un passé glorieux peut-être destiner à conjurer les incertitudes d’un avenir où le baril de pétrole vaudrait 400 $…

On lira donc avec grand intérêt cette ouvrage qui est aussi une référence à consulter à l’occasion, en se félicitant que les éditions Privat aient pris le risque de publier pour le grand public un travail somme toute assez pointu.

Pierre-François Mary


352 pages, 15 x 24 cm, broché


 

Références:

Toulouse, l’avion et la ville

Guy Jalabert & Jean-Marc Zuliani

Éditions Privat

ISBN 978-2-7089-9221-4

20 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Privat


Autres ouvrages du même éditeur
- A400M
- ABC d’Air de l’aviation
- ABC d’Air de l’avion de combat
- ABCD’Air de la chasse embarquée
- Aéropostale, les autres lignes
- Aéropostale, les carnets de vol de Léopold
- Airbus, la véritable histoire
- Airbus, passion et savoir-faire
- André Turcat
- ATR
- Aux commandes de l’A380
- Breguet XIV
- Breguet, un siècle d’aviation
- Brétigny, base d’excellence
- Caravelle
- Cazaux, Base Aérienne 120 Commandant Marzac
- Concorde le magnifique
- Concorde mon amour
- Drachenbronn
- Drones
- Et la Ligne vivra !
- Forces Aériennes Stratégiques
- Francazal
- Guide de la France aéronautique
- Hélicoptères
- Henry Potez
- Histoire de l’armée de l’air et des forces aériennes françaises
- Histoire du GLAM
- Jean Dieuzaide
- José Falcó
- L’avion s’affiche
- L’odyssée de l’aviation à Toulouse
- La grande histoire de l’aviation en 501 petites histoires
- La légende du Constellation
- Latécoère
- Les ailes d’Orléans
- Les aviateurs au combat
1914-1918

- Les cow-boys d’Airbus
- Les secrets de l’Aéropostale
- Mécanos du ciel
- Mémoires d’un pilote d’essai
- Metz la sentinelle
- Mont-de-Marsan
- On a retrouvé les boîtes noires
- Qui a tué Mermoz ?
- Salon de Provence
Base aérienne 701

- Si l’aviation vous était contée
- Tonnerre sur Cambrai
- Un anniversaire en avion

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3381 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001