Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

Notre librairie

partenaire


Rechercher sur ce site

Vous êtes ici : Récits et romans

mise en ligne: mercredi 11 mai 2022



L’œil de la Mangouste
Carnets d’un observateur sur T-6 en Kabylie

Francis Marc

 
   

 

 

La « Mangouste », dans le titre de ce livre, était l’indicatif radio d’une des deux escadrilles de l’EALA 3/4 (1) pendant les « opérations de maintien de l’ordre » (2), début 1960 en Algérie. En 2003, Philippe Ballarini avait présenté un premier ouvrage qui en parlait, vu par un de ses pilotes. Presque vingt ans plus tard, voici à son tour le récit d’un observateur, Francis Marc. Cet ouvrage est bien est arrivé sur sa table de chevet, mais Philippe n’a pas eu le temps de s’en occuper. C’est dommage, car il aurait certainement apprécié une nouvelle fois.

Si le conflit algérien n’est pas le plus raconté, nous avons déjà eu des romans sur ce thème, et les souvenirs de pilotes, plus rarement de mécaniciens. Ceux d’un observateur, surtout accomplissant ses obligations militaires, ne sont pas courants, et il faut déjà les apprécier pour cela. Ici, en plus, c’est bien écrit et la lecture en est un plaisir.

Le récit porte donc sur les 27 mois de service militaire de l’auteur, entre février 1959 et avril 1961, service pour lequel il devança l’appel afin de le faire comme observateur dans l’armée de l’Air.

L’ouvrage peut schématiquement se diviser en trois phases :

- tout ce qui concerne sa formation militaire initiale, puis son apprentissage des taches d’un observateur. Ses souvenirs sont d’une acuité remarquable. Tout ancien appelé et/ou volontaire pour les EOR (3) trouvera, narrés avec une grande précision, les classes, les pelotons de sous-officiers puis l’école d’officiers de réserve, alors située à Caen-Carpiquet (4). Il est à noter que, au contraire de ce que l’on trouve parfois, tout est ici décrit sans acrimonie ni aigreur, ce n’en est que plus agréable ;

- la première partie de son engagement guerrier, jusqu’à son mariage avec Éliette. Les missions d’observation et d’appui-feu se succèdent à un rythme effréné. La vie en opération est à son tour parfaitement décrite ;

- la fin de « sa » guerre, assagie progressivement par l’arrivée de sa jeune épouse près de lui en Algérie.

Ce sont au total, et c’est peut-être un record pour un appelé du contingent, 283 missions en opération qu’a effectuées le lieutenant Francis Marc. Le tout se passe bien sûr sur fond historique d’insurrection, de Putch des généraux, de tournée des popotes du Général de Gaulle, avec son lot de frasques de jeunesse, de missions en détachement dans d’autres armées, et de rencontres qui marquent. On croise ici, intensément, Bernard Ziegler, alors lieutenant-pilote, d’autres moins connus bien sûr et, une fois, de manière plus anecdotique, le futur chanteur Enrico Macias.

Les photos, en noir & blanc et en couleur sont pour la plupart de la collection de l’auteur. Celles des avions, hélas souvent bien petites, signalent leur source, ou à défaut sont indiquées « DR ». Pour les explication sur le matériel volant, peut-être sachant que c’est sa faiblesse (5), l’auteur n’hésite pas à mentionner la provenance des renseignements, et de sacrées références comme auteurs : Pierre Jarrige, Alain Crosnier, Bernard Thévenet, etc.

L’impression générale, outre la grande précision des souvenirs qui nous sont évoqués, est celle d’une belle qualité de rédaction, très agréable, avec de multiples formules amusantes « au petit bonheur la malchance », « nomination à laquelle aspire tout aspirant », « j’allais convoler (j’ai trouvé que le terme m’allait bien) », « des Américains qui ronflent sans accent », etc.

On croise juste de très rares erreurs typographiques (p8, 28 et 98 pour une éventuelle ré-édition), et un « Georges Clémenceau » à l’accent superflu p166).

Au bilan, on ne peut que remercier Francis Marc pour le bon moment qu’aura été la lecture de son ouvrage, et féliciter cet ancien observateur … pour son sens aigu de l’observation.

Jean-Noël Violette

Notes
1) EALA : Escadrille d’Aviation Légère d’Appui
2) Doux euphémisme pour parler de la Guerre d’Algérie
3) Élèves Officiers de Réserve
4) 20 ans plus tard, ce sera Évreux, mais la description qu’en fait Francis Marc restera valable
5) Le « T » de T-6 ne veut pas dire Texan, les noms Piper et Corsair ne prennent pas de « s » au pluriel


15x20 cm, 212 pages, broché, couverture souple
Photos en n&b et couleur


 

Références:

L’œil de la Mangouste
Carnets d’un observateur sur T-6 en Kabylie

Francis Marc

ISBN 9789083-218434

22 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Skyshelf


Autres ouvrages du même éditeur
- Histoire de l’aéronautique du Maroc
- Jing & Chen
- Le vol spatial habité
- Shenzhou

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 4548 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini
Rédacteur en chef : Frédéric Marsaly
Responsable département périodiques : Laurent Rastel

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, R. Françon, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy

D. Liron, Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001