Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: lundi 7 septembre 2009



Elles ont conquis le ciel

Bernard Marck

 
   

 

 

Selon la formule consacrée, il n’est plus nécessaire de présenter Bernard Marck, journaliste et historien de l’aviation à la plume émérite, auteur entre autres de deux volumineuses et remarquables biographies de femmes-pilotes (Hélène Boucher, la fiancée de l’Air publié en 2003 chez l’Archipel et Amelia, le fascinant destin de la plus grande aviatrice du monde publié en 2010 chez Arthaud). Avec Elles ont conquis le ciel, il retrace les parcours de cent aviatrices emblématiques. Et si l’on doutait des aptitudes aéronautiques de ces femmes de l’Air, c’est à dessein qu’il emploie régulièrement les mots de "destin" ou "prédestination" pour bien appuyer sur le fait que ces femmes n’étaient pas devenues des aviatrices chevronnées par hasard mais bien par leurs qualités et leur tempérament.

Le choix volontairement limité à une centaine d’entre elles seulement nous permet d’apprécier un ouvrage de luxe, au papier épais et satiné, où la mise en page ne vise pas l’économie mais au contraire une réelle mise en valeur de l’ensemble, dont les magnifiques photographies toutes en noir et blanc et parfaitement détourées pour se fondre dans la page lorsque cela est nécessaire. L’effet délicieusement suranné convient à merveille à ces véritables fresques biographiques réparties entre six grandes époques : (Les amazones aériennes de la Belle Époque, Les Années Folles, la Seconde Guerre mondiale, les femmes à réaction, l’âge d’or de l’hélice, les femmes de l’espace). Pour admiratif qu’il soit, Bernard Marck n’idéalise ou n’aseptise pas pour autant ses héroïnes : il est certes question de la détermination dont elles durent faire preuve pour s’affranchir d’une condition sociale prédéterminée, pour s’imposer voire surpasser les hommes à force de travail, mais aussi de leur déboires, de leur solitude parfois, de leur caractère : ainsi Adrienne Bolland "Madame sans Gêne" qui lâche le mot de Cambronne alors qu’un ministre se présente, « l’âme de midinette sous une apparence très masculine et un vocabulaire plutôt viril » de la cascadeuse aérienne Florence "Pancho" Barnes (propriétaire du fameux bar de l’escadrille près de la base aérienne de Muroc, le repaire des futurs astronautes de Edwards AFB immortalisé par le fameux film L’étoffe des héros) ou encore Beryl Markham décrite par Hemingway comme une « garce de haut vol. » Et qui se souvient encore de Lena Bernstein au « destin à l’antique », de Madeleine Charnaux, Claire Roman ou Blanche Noyes ? « Des visages défilent, des sensations reviennent, intactes. Elles sont là, enthousiastes et sensuelles, pour vivre. Vivre, voler, surtout exister... » (Bernard Marck).

En ce début de XXIe siècle, où les femmes pilotent les avions de combat les plus sophistiqués ou voyagent dans l’espace, entre autres métiers qui étaient présumés réputés typiquement masculins, Virginie Guyot (la première femme pilote à intégrer la Patrouille de France) s’exprimait ainsi alors qu’elle venait le prendre le commandement de cette prestigieuse unité en 2010 : « Certes j’ai des compétences, mais comme les autres pilotes de la formation. L’idée que certains individus trouvent extraordinaire le fait qu’une femme puisse accéder à ce poste est, selon moi, plutôt "rabaissante" pour les femmes. C’est juste une question de motivation et de travail » Là est bien le problème : les femmes n’ont jamais demandé qu’on les considère comme des êtres fragiles et exotiques, mais seulement qu’on reconnaisse leurs mérites basés sur leurs capacités et leur travail. Le magnifique "album de famille" de Bernard Marck nous rappelle qu’elles n’ont jamais rien eu à envier à la gent masculine en termes d’opiniâtreté et de courage, ce dès les balbutiements des plus lourds que l’air.

Georges-Didier Rohrbacher


240 pages, 24 x 31 cm, environ 250 photographies
1,908 kg

- Coup de cœur 2009


 

Références:

Elles ont conquis le ciel

Bernard Marck

Arthaud

ISBN 978-2-7003-0121-2
Coup de cœur 2009
40 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Arthaud


Autres ouvrages du même éditeur
- Amelia
- Désolé, nous avons raté la piste
- Héros et héroïnes de l’aviation
- Histoire de l’aviation
- L’Aéropostale
- L’homme oiseau
- Mes vols
- Mon avion et moi
- Passionnés de l’air
- Un avion pour rêver

Autres ouvrages de B. Marck
- Amelia
- Antoine de Saint Exupéry [1]
- Antoine de Saint Exupéry [2]
- Bernard Marck
- Dictionnaire universel de l’aviation
- Hélène Boucher
- Héros et héroïnes de l’aviation
- Histoire de l’aviation
- Il était une foi Mermoz
- Jean Mermoz , Défricheur du ciel
- Le rêve de vol
- Le triangle des Bermudes
- Lindbergh
- Maurice Noguès
- Passionnés de l’air

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3381 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001