Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


mise en ligne: lundi 23 juin 2008



Les Curtiss H-75 de l’armée de l’Air

Lionel Persyn

 
   

 

 

 Coup de cœur 2008 

Regards croisés : Deux recensions, par deux rédacteurs différents, pour un ouvrage exceptionnell.

- Le texte de Jean-Yves Lorant
- Le texte de Philippe Listemann

Si vous avez la chance de découvrir cet ouvrage dans une publicité des éditions Lela Presse ou de le voir dans la vitrine d’un libraire, ne croyez surtout pas qu’il s’agisse d’un recueil de bandes dessinées, bien que la composition de couverture quelque peu naïve de Serge Jamois (qui nous a habitués à beaucoup mieux) pourrait le faire penser. Car ce livre est un petit bijou de littérature aéronautique, formidablement précis et joliment illustré.

Son titre en atteste : il n’est ici question que de la carrière des Curtiss H-75 dans l’armée de l’Air. Bien que la description technique de l’avion soit un peu condensée, les composantes majeures de la cellule du H-75 y sont toutefois précisément décrites. Je comprends bien ce choix, car si Lionel Persyn s’était "enfoncé" un peu plus dans la technique, c’eût été au détriment des photographies et de la carrière opérationnelle de l’avion. La partie consacrée aux essais en vol, aux performances et même – suprême luxe – l’expérimentation du n°188 en Angleterre comparé au Spitfire Mk. I et au Gloster Gladiator ravira les connaisseurs. Inutile donc de chercher d’annexe concernant la carrière des Hawk-75 finlandais, hollandais ou américains. Rien de tout cela, sauf pour ce qui concerne les Curtiss vendus par les Allemands aux Finlandais dans l’impressionnante liste des H-75 français (pages 404 à 433), résultat de longues années de minutieuses recherches, puisqu’on y découvre les dates de livraison, d’affectation, de destruction par accident, combat aérien ou ferraillage de chaque appareil. Il y en a plus de quatre cents !...

En lisant cet ouvrage, on prend immédiatement la mesure du rapport fusionnel que Lionel Persyn entretient depuis longtemps avec ce chasseur américain. L’avion fut commandé en toute hâte par l’armée de l’Air dans le cadre du plan V en 1938, alors que la menace que faisait peser l’Allemagne nazie était flagrante. Le Curtiss H-75 était certes très maniable, avec un excellent taux de roulis, une vitesse ascensionnelle correcte pour l’époque, mais il restait handicapé par son moteur en étoile, avec lequel il atteignait difficilement 480 km/h à moyenne altitude. L’armement était évidemment trop léger. Mais lorsque l’on regarde le palmarès des groupes de chasse équipés avec cet appareil, on est en droit de penser que le degré de qualification de nos pilotes de chasse en 1940 était excellent… pendant les combats entre septembre 1939 et juin 1940, le GC II/5 du commandant Marcel Hugues revendiqua 71 victoires, dont 48 sûres, au prix de deux pilotes tués. Ce livre, qui relate avec minutie et sans le moindre pathos les opérations des groupes de chasse de l’armée de l’Air, va très loin dans le détail. L’auteur ne s’est pas borné à étudier les archives du Service Historique de la Défense à Vincennes, mais il a retrouvé les derniers pilotes et mécaniciens des H-75 et leurs familles. Je suis bien placé pour connaître ce que ce genre d’investigation sous-tend : de l’opiniâtreté, de la patience, de nombreux courriers et beaucoup de démarches diverses. Le réseau des collectionneurs et amis a aussi été activé, ce qui nous donne la plus belle iconographie sur les H-75 que nous ayons vue à ce jour. Nous ne sommes pas ici en présence d’un exploiteur de photos scannées sauvagement dans des livres et utilisées sans vergogne…Les légendes des photos sont des modèles du genre et les sources primaires toujours citées. Il en va de même pour les archives publiques, les cartons d’archives du SHD de Vincennes, les ouvrages, périodiques et autres sites Internet.

Les blasés de la littérature aéronautique pourront apprécier le style de ce jeune auteur – car ce n’est pas un livre que l’on consulte, mais que l’on lit par plaisir, sans décrocher – ce qui n’est pas si fréquent pour des ouvrages de ce genre. En point d’orgue, les étonnantes impressions de vol de Stephen Grey, possesseur et pilote du dernier Curtiss H-75 de la Fighter Collection dont l’existence nous fut révélée en 2004. Des photos couleur magnifiques et un texte bien traduit, qui m’ont fait rêver…

Pas facile de critiquer ce genre d’ouvrage, à la mise en pages sobre et efficace, imprimé sur un beau papier avec une qualité de restitution des photographies qui pourrait agacer la concurrence. La seule réserve que je pourrais émettre concerne les photographies couleur du GC I/4 provenant du lieutenant Jacques Tardy de Montravel, prises à Norrent-Fontes pendant l’hiver 1939-40. Des images superbes, bien que dégradées par des dominantes (bleu et magenta) au fil des années. Lionel Persyn en était certainement conscient, mais il semble qu’il ait préféré les publier en l’état. Il a sans doute eu la prudence et l’humilité de ne pas tenter de modifier des documents rarissimes. On ne doit pas l’en blâmer. Toutefois, le logiciel Photoshop aurait permis de corriger ces saturations de couleurs sans difficulté. Encore faut-il maîtriser l’outil, être un bon chromiste et connaître les couleurs des avions photographiés avec une lumière hivernale. Ou faire confiance aux niveaux automatiques proposés par Photoshop. Mais les puristes me diront que l’on ne doit pas chercher à corriger les dominantes, même si elles le sont sur les très beaux dessins en couleur de Thierry Dekker.

Dans son introduction, Lyonel Persyn rend un hommage appuyé à Jean Cuny et Gérard Beauchamp, auteurs du Docavia 22 consacré au Curtiss Hawk 75 voici plus de vingt ans. Une remarque que m’avait faite Jean Cuny en 1988 m’est revenue : « - Liron, Leyvastre, Danel et moi sommes les derniers à pouvoir écrire sur cette période. Je ne vois pas de relève à l’horizon et c’est bien dommage. Les jeunes achètent nos bouquins, mais ils ne s’impliquent plus. ». Dommage que Jean Cuny n’ait pas eu la chance de connaître Lionel, car il l’aurait certainement félicité pour ce joli travail.

Résumons nous : tout porte à croire que ce livre sera épuisé plus vite que son auteur !

Jean-Yves Lorant


Depuis l’annonce de la sortie de ce livre, l’attente était grande, car le dernier livre de référence traitant de ce sujet, le Curtiss H-75 de chez Docavia, commençait à dater sérieusement.

Le résultat est sans aucun doute à la hauteur des ambitions de l’auteur, et il a magnifiquement réussi son pari : celui de nous donner un nouvel ouvrage de référence qui devient donc incontournable. La présentation du livre est claire, et comporte des chapitres plutôt courts qui ne fatiguent pas le lecteur. Même si elles sont bien traitées, ce ne sont pas vraiment les deux premières parties (I – Les commandes françaises et II – Les versions françaises) de l’ouvrage qui font la différence avec le Docavia, mais c’est surtout la troisième, quatrième et cinquième parties (III- Dans l’armée de l’Air, IV – Trois ans d’activité limitée en AFN et AOF, V – Fin de carrière) qui apportent quelque chose de vraiment nouveau et pour ainsi dire, probablement le plus complet que l’on puisse faire à ce jour. Chaque groupe de chasse est passé en revue, et les activités aériennes décrites le plus précisément possible. De plus, une carte des terrains utilisés par l’unité est mis à la disposition des lecteurs, et avec la liste des revendications de victoires, cela constitue un vrai petit dossier par unité de chasse, ce qui est presque parfait. Il est dommage que les profils couleurs soient relégués dans un autre endroit, sinon ces petits "dossiers" auraient été vraiment complets. De plus, la publication séparée de ce cahier de profils ne met pas en valeur ces derniers. C’est est dommage ; on a tendance à les oublier par la suite. Certains se retrouvent publiés une deuxième fois, plus loin et en noir et blanc. En revanche, les photos sont bien travaillées et bien utilisées. Déjà conquis par les parties III, IV et V du livre, mon avis est définitivement conforté par la liste de la carrière des avions en annexe, ce qui confirme qu’un travail de recherche sérieux a été entrepris.

Quelques bémols cependant. Si l’auteur a décidé de poursuivre la carrière des Curtiss H-75 de l’armée de l’Air dans les autres pays, pourquoi s’est il arrêté à la Luftwaffe et fait l’impasse sur "nos" Curtiss qui ont combattu en Finlande, surtout qu’ils ont, eux ont une carrière nettement plus excitante que ceux qui ont reçu les croix noires ! Cela laisse un léger goût d’inachevé. Le livre pouvait sans aucun problème vivre sans cette partie réservée à la Luftwaffe qui, du coup, paraît de trop. Autre point moins convaincant, ce sont ces légendes bilingues français/anglais, qui alourdissent la page et qui gênent la lecture pour un lecteur débutant désireux de s’initier à ce genre de publication. Si l’éditeur juge utile ces légendes bilingues, une séparation suffisamment nette entre les deux langues serait la bienvenue, et de surcroît il serait bon d’appliquer ces légendes bilingues sur toutes les photos. Pourquoi certaines photos méritent une traduction en anglais, d’autres non ?

Ceci étant, c’est un excellent ouvrage, réussi, et un travail de recherche irréprochable qu’il faut saluer comme il se doit et sans retenue. Même s’il coûte aujourd’hui l’équivalent d’un plein d’essence, il reste quand même accessible au regard de la conjoncture économique actuelle, à condition que le lecteur ne doive pas choisir entre sa voiture pour aller travailler et le livre...

Philippe Listemann


444 pages, 21 x 29,7 cm, relié
- Coup de cœur 2008 de l’Aérobibliothèque
- Collection Histoire de l’aviation N°22
- Les autres ouvrages de la collection Histoire de l’aviation


 

Références:

Les Curtiss H-75 de l’armée de l’Air

Lionel Persyn

Éditions Lela Presse

ISBN 2-914017-46-4
Coup de cœur 2008
55 €







Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Lela


Autres ouvrages du même éditeur
- Alouette III sous l’uniforme
- Alpha Jet
- Bloch MB.152
- Chasseurs d’assaut
- FIAT BR.20
- Furies et Crocodiles
- Guadalcanal Vol.1
- Guadalcanal Vol.2
- L’œil de la 7e armée
- L’Amiot 143
- L’aviation française en Indochine
- L’escadre au griffon [1]
- La force aérienne croate
- La guerre des Malouines
- La Jagdgeschwader 54
Les Aigles au "cœur vert" de la Luftwaffe
Tome 01

- La Kampfgeschwader 100
- La saga Étendard (Volume 1)
- La saga Étendard (Volume 2)
- Latécoère 298
- Le 350 (Belgian) Squadron
- Le Bloch 174 et ses dérivés
- Le Brewster Buffalo
- Le Fokker D.21
- Le Junkers Ju 52
- Le Loire 130
- Le Messerschmitt Me 323 Gigant
- Le Noratlas
- Le Petlyakov Pe-2
- Les autogires Lioré et Olivier LeO C.30
- Les avions Breguet [1]
- Les avions Breguet [2]
- Les avions Caudron
- Les avions de l’armée impériale japonaise
- Les avions de Pierre Levasseur
- Les avions Potez
- Les bombardiers quadrimoteurs soviétiques
Tupolev TB-3 & Petlyakov Pe-8

- Les Crusader français en action
- Les Français dans le Bomber Command
- Les hydravions de la Luftwaffe [vol.1]
- Les hydravions de la Luftwaffe [vol.2]
- Les hydravions de la Luftwaffe [vol.3]
- Les rois du ciel
- Les Skyraider français
- Lockheed F-104 Starfighter
- Mirage F1 (Volume 1)
- Mirage F1 (Volume 2)
- Mirage III. Tome 4
- Morane-Saulnier
- P-51 Mustang
- Polikarpov I-16
- SA 321 Super Frelon
- SA 321 Super Frelon
- Samouraï sur porte-avions
- Samouraï sur porte-avions [1]
- Samouraï sur porte-avions [2]
- SNCASE SE.161 Languedoc
- Soleil Levant sur l’Australie
- V1, Arme du désespoir
- V1, Arme du désespoir

Autres ouvrages de L. Persyn
- Curtiss Hawk H-75 in French Service
- P-36 Hawk Aces of WW2

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3321 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001