Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?


Vous êtes ici : Vers l’espace

mise en ligne: mardi 29 janvier 2019



Spaceship
Comment fabriquer un vaisseau spatial ?

Julian Guthrie

 
   

 

 

Quasiment jusqu’à la fin du XXe siècle, quel que soit le pays, la conquête de l’Espace n’avait été qu’une affaire d’état. Parmi de nombreux jeunes gens nostalgiques des missions Apollo qui les avaient fait rêver, souvent critiques de la frilosité grandissante de la NASA, se trouvait un jeune Américain d’origine grecque, Peter Diamandis. S’inspirant du prix Orteig qui avait conduit au vol New-York/Paris de Lindbergh en 1927, il créa en 1994 un “XPRIZE” destiné à récompenser le premier projet privé qui atteindrait, lors de deux missions consécutives, la Limite de Karman, à 100 km d’altitude, soit la ligne reconnue comme le début de l’Espace. Ce fut d’autant plus surprenant qu’il ne disposait pas à cette date du premier des dollars de ce prix. Ce livre “Comment fabriquer un vaisseau spatial ?” est le récit non seulement de l’idée de cette récompense, et de la course aux mécènes que cela supposait, mais aussi des multiples aventures de créateurs, d’ingénieurs, de pilotes et parfois de simples bricoleurs qui y ont cru et ont investi toutes leurs richesses et toute leur énergie pour décrocher le pompon. On sait que le projet vainqueur fut celui d’un inventeur de génie, Burt Rutan. Ce fut “SpaceShipOne”, en 2004. On en découvre ici le pourquoi et le comment.

En 2014, la journaliste Julian Guthrie rencontra Peter Diamandis et lui demanda comment le Xprize était né. Il éclata de rire et lui demanda combien de temps elle avait devant elle. C’est ainsi qu’est né cet ouvrage, car lui ont alors été ouvertes les archives et les notes manuscrites du promoteur, et elle put rencontrer la plupart des acteurs de cette saga. Pour ceux qui connaissent les œuvres de Lapierre et Collins, le schéma est le même : l’auteure commence par dresser un portrait de plusieurs personnages qui s’apprêtent à entrer en scène, puis l’action se met en marche. Ensuite, au fur et à mesure que de nouveaux protagonistes surviennent, de nouveaux portraits nous sont présentés. Nous découvrons ainsi, outre Peter Diamandis et sa famille, ses principaux amis, ses soutiens, ses mentors, ses sources d’inspiration, mais aussi les pilotes, les ingénieurs, les techniciens et les mécènes milliardaires issus des média ou de la bulle informatique : Todd Hawley, Bob Richards, Burt et Dick Rutan, Arthur Clarke, Larry Young, Erik Linbergh, Gregg Maryniak, Byron Lichtenberg, Mike et Sally Melvill, Bryan Binnie, Pete Siebold, John Cramack, Paul Allen, Tom Clancy, Richard Branson, Jeff Bezos, Elon Musk, Adeo Ressi, Matt Stinemetze, Dave Moore, Steve Bennett, Jim French, Anousheh Ansari, etc.
Et petit à petit, l’immense puzzle se met en place, pièce par pièce.

Le récit est émaillé de nombreuses citations et de notes présentées en bas de page. Il souffre un peu de l’absence de photos, mais surtout d’une traduction “à géométrie variable”, suffisante dans l’ensemble mais tombant régulièrement dans le piège des faux-amis ou du mot-à-mot, quand ce ne sont pas des explications techniques virant au charabia. Il faut essayer d’en faire abstraction, et on aimerait parfois disposer de la version originale pour mieux comprendre. La préface est de la main de Richard Branson, c’est lui faire beaucoup d’honneur car on découvre chez le célèbre homme d’affaire une implication bien tardive et opportuniste, et une postface plus passionnée est due au professeur Stephen Hawking (décédé en mars 2018).

L’ouvrage se termine sur un épilogue bienvenu, où nous est raconté ce que les principaux acteurs de l’histoire sont devenus. Une belle histoire que celle de ces “gens très spatiaux”, pour citer un bon mot de l’auteure.

Jean-Noël Violette


370 pages, 15 x 24cm, broché, couverture souple
0,570 kg
Aucune illustration intérieure


 

Références:

Spaceship
Comment fabriquer un vaisseau spatial ?

Julian Guthrie

JPO Éditions

ISBN 978-2-37301-045-9

24,35€






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- JPO


Autres ouvrages du même éditeur
- Apprendre à maîtriser un avion à train classique
- Au service de l’espoir
- Aviateurs d’exception
- Catalina
- Cauchemar en Afghanistan
- Commandos du ciel
- Comment devenir un bon pilote
- De l’Alaska à l’Oural
- Décrochage
- Dragon
- Erreurs de pilotage 10
- Erreurs de pilotage 11
- Erreurs de pilotage 12
- Erreurs de pilotage 9
- Erreurs de pilotage n°8
- Femme pilote de l’armée de l’air
- Femmes dans un ciel de guerre [1]
- Femmes dans un ciel de guerre [2]
- Fox India Yankee
- Hell’s Angels
- Jokair
- L’aviateur perdu
- L’enfer dans les cieux
- La guerre de Jo
- La question du Sphinx
- La Terre se lève
- Le mystère du vol MH370
- Le pilotage des hélicoptères
- Le pilote et l’otage
- Leader de la Patrouille de France
- Les essais en vol de l’Airbus A380
- Les héros de Bagdad
- Les hommes de Concorde
- Les miraculés du ciel
3e édition

- Les secrets de Roissy
- Marin & pilote
- Mes ailes
- Métiers de l’aéronautique
- N’ayez plus peur de l’avion
- Objectif sécurité
- Panne au-dessus de l’Atlantique
- Pilote de chasse
- Pilote de Concorde
- Pilote de Crusader
- Pilote de MiG 21
- Pilotes du Normandie-Niemen
- Pilotes en guerre 1
- Pilotes en guerre 2
- Pilotes en guerre 3
- Planeurs de combat
- Radio Cockpit
- Sauvetage en mer
- Spacewalker, sorties dans l’espace
- Tête brûlée
- Tout savoir sur les drones
- Trois éjections
- Une vie d’astronaute
- Vécu entre ciel et terre
- Voler dans les Alpes

Autres ouvrages de Julian Guthrie

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3736 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, R. Françon, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy

D. Liron, Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001