Restez informés

  

Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

 Notre partenaire :

Livreaero.fr


Vous êtes ici : Unités et bases aériennes

mise en ligne: dimanche 18 juin 2017



Les formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale [1]
1re et 2e parties (1936-2010)

Éric Escoubet

 
   

 

 

L’Aéronautique navale française et les voilures tournantes, une histoire au moins aussi vieille que l’hélicoptère : dès le milieu des années trente, la Marine nationale recevait quelques autogires Cierva C.30. Mais c’est 1946 qui marque le début de l’intérêt réel pour ces machines, intérêt tellement vif qu’à la fin des années cinquante, la France se dota d’un bâtiment hautement spécialisé : le croiseur porte-hélicoptères Jeanne d’Arc. Depuis plus de 70 ans, le lien très fort entre Marine et hélicoptères n’a jamais faibli. Que ce soit en Algérie, où l’Aéronautique navale a contribué à l’élaboration de la première doctrine d’emploi des hélicoptères, sur le terrain des expériences nucléaires, sur celui de la lutte anti sous-marine, celui encore de l’assistance en mer, dans les missions d’interventions lointaines, l’hélicoptère à "cocardes à hameçon"* est partout, du Constantinois à la Bretagne, du Tchad à la Polynésie...

Il s’agit de ne pas confondre Les formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale avec le livre de Jean-Luc Kerdilès Histoire des hélicoptères de l’Aéronautique navale paru en 2008. L’approche en est différente. Orienté vers les unités de l’Aéronautique navale davantage que sur les appareils, ce volume vise, selon son auteur, à « servir d’aide-mémoire sur la création et l’évolution des formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale ». La première partie, intitulée Un passé lointain, mais fondateur, et la montée en puissance, évoque les débuts, avec les autogires, puis l’Indochine et l’Algérie ; quant à la seconde, beaucoup plus volumineuse, elle nous propose d’aborder Un passé plus récent mais néanmoins révolu. Ce découpage ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il s’agit non d’un historique à la chronologie linéaire, mais d’une sorte de "mémorial" détaillant un à un le parcours de chacune des unités.

Cet ouvrage est tout à fait dans l’esprit des ouvrages de référence de l’ARDHAN : rigoureux, précis et détaillé, mais également accompagné d’une iconographie abondante et de qualité. Figurent également des tableaux répertoriant les commandants de flottille ainsi que des hors-texte recensant les personnels morts en service aérien commandé. Bien entendu, les annexes sont bien présentes, avec leur lot de tableaux, mais aussi avec une douzaine de profils en pleine page dus à Jean-Jacques Petit et Pierre-André Tilley.

Ce volume en deux volets sera suivi d’un second tome proposant le troisième chapitre de cette étude, abordant le présent (ou le passé très récent) des formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale. Comme précisé plus haut, nous sommes en présence d’un ouvrage dit "de référence", c’est-à-dire non pas d’un volume dont la lecture se déroule comme celle d’un roman, mais d’un livre auquel on se réfèrera. Nous ne reviendrons pas sur la qualité coutumière des ouvrages de l’ARDHAN, une association depuis longtemps passée maîtresse dans son activité éditrice.

Philippe Ballarini


242 pages, 21 x 29,7 cm, relié
0,943 kg


- "cocarde à hameçon" : la cocarde des appareils de l’Aéronautique navale comporte en surimpression une ancre à jas ("l’hameçon").


 

Références:

Les formations d’hélicoptères de l’Aéronautique navale [1]
1re et 2e parties (1936-2010)
Éric Escoubet

ARDHAN

ISBN 978-2-913344-30-3

45 €






Ce livre est classé :

Thématique


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- ARDHAN


Autres ouvrages du même éditeur
- Ailes Françaises en Amérique du Nord
- D’une guerre à l’autre dans l’aviation maritime
- De l’aviation maritime à Air France
- Des Ailes, des raquettes et du ciel
- Enfer au paradis
- Engagement de l’aviation embarquée en Indochine
(1947-1954)

- Haute et claire !
- Histoire des hélicoptères de l’Aéronautique navale
- L’Aéronautique Maritime en 1914
- L’Aéronautique Maritime en 1915
- L’Aéronautique Maritime en 1916
- L’Aviation Maritime
- L’Aéronautique navale au Centre d’Expérimentations du Pacifique
- L’Aéronautique Navale en Algérie
- L’Aéronautique Navale en Corse (1914-1993)
- L’Aéronautique Navale en Indochine
- L’Aéronautique Navale Française au Royaume-Uni
- L’Aéronautique Navale Française aux États-Unis
- L’aviation maritime française pendant la Grande Guerre
- L’escadrille 5B2 au Maroc
- L’hydravion Nord 1402 Noroît
- La base d’Aéronautique Navale de Port-Lyautey
- La base-école de Khouribga
- La Flottille 2F en Afrique (1940-1953)
- La Flottille 4F
- Le Super Frelon SA321
Une épopée de 45 ans dans l’Aéronautique navale

- Les Aéronefs de l’Aviation Maritime
- Les dirigeables de la Marine française
- Mémorial de l’Aéronautique Navale (1910 -2010)
- Pilote d’hydravion malgré tout !
- Pilote de chasse et officier d’appontage

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3298 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy, D. Liron

Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, P. Villatoux, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001